MatooBlog

Pectus est quod disertos facit. ∼ Pédéblogueur depuis 2003 (178 av LLM).

Nuque cousue

Je l’ai vu pour la dernière fois à Bruxelles le samedi 22 juillet, c’est facile à retenir puisque c’était le jour du concert de Mylène Farmer, et la capitale belge était littéralement envahie de gaulois sensibles. Je me suis dis d’ailleurs qu’il venait aussi sans doute pour cela, et qu’on s’apercevrait peut-être le soir.

Je l’ai reconnu en une seconde, et j’ai dit à chérichou “Ooooh c’est FullMano ! Viens, on va lui dire bonjour et je vais te le présenter !!”. Et Alex de me demander si je suis sûr que c’est lui car il marche devant nous de dos, je rigole et lui indique qu’il n’y a, à mon avis, que peu de gens sur Terre avec des points de croix en forme de cœur tatoués sur la nuque. ^^

Et à une minute de le rattraper, vers la place de la Monnaie, je le vois obliquer sur la droite et entrer dans une galerie. Je me suis dit qu’il devait avoir un rendez-vous pro et que je n’allais pas le déranger, donc on a laissé tomber. J’ai pensé qu’on aurait tout un tas d’occasions, vu qu’on se tombe dessus à peu près à chaque passage à Paris, et souvent complètement par hasard.

Mais il est décédé hier, et malheureusement je n’aurais plus jamais cette opportunité. C’est toujours troublant quand ce sont des départs si soudains et précipités, et j’ai tout de suite pensé à cet acte manqué bruxellois. Ce n’était pas un ami proche, mais je le connaissais depuis des années comme un repère amical et souriant de mes soirées pédées parisiennes. J’avais adoré avoir une première pièce de lui, il y a trois ans. Et j’avais surtout complètement craqué pour une œuvre hybride et composite qui mêlait intimement le style de FullMano et celui de Nicolas Maalouly, autre icône artistique de mon Paris adoré et arc-en-ciel. J’ai déjà parlé de tout cela quand j’ai évoqué récemment les artistes que j’aime et que j’ai la chance incroyable de connaître de près ou de loin.

J’aimais profondément son obsession pour la couture, et ces points qui venaient se mêler à des textures d’œuvres plastiques plus classiques. Et je ne comptais pas m’arrêter là, je lui avais dit. ^^

Il était vraiment de tous les projets artistiques et culturels, et en 2021, il m’avait demandé d’écrire un édito pour son fanzine “Homothéties”. Je m’étais bien amusé à écrire cela, et contribuer comme cela à un support fetish arty était un vrai privilège pour moi.

Je vois fleurir les hommages sur les Internets, et je ne suis pas étonné. Il était très apprécié par beaucoup de gens, et il rayonnait littéralement sur la communauté gay et bear parisienne. Cela rappelle aussi qu’il ne faut pas remettre grand chose à demain, mais vraiment essayer de tirer le maximum du jour présent.

Les publications voisines

Post navigation

  • Je suis triste pour toi et ceux qui le connaissaient, d’autant plus que le décès semble soudain.

    Quant au côté “rendez-vous manqué”, je ne vois que trop bien ce que tu veux dire : il y a un peu plus de deux ans, quelqu’un qui avait beaucoup compté pour moi a réapparu sur l’un des réseaux sociaux alors qu’il ne semblait plus trop y être depuis des années (ou alors il m’avait bloquée, je n’avais même pas cherché à savoir). Et je me suis juste dit Ah tiens, je pourrais peut-être lui envoyer un mot, assez de temps a passé, et même une pandémie, et puis comme je bosse trop je ne l’ai pas fait. Il est mort quelques mois plus tard, grave maladie et je suppose qu’il s’était reconnecté pour retrouver quelques personnes ou voir qui le recontacterait. Avoir cru avoir le temps et puis qu’il y ait un point final, c’est rude.
    Que le week-end ne soit pas trop triste malgré tout et vivement la période de moins de boulot.

    • Oui c’est vraiment une de ces pertes du jour au lendemain. Il y a vraiment de plus en plus de trucs dont je me dis qu’il ne faut plus attendre, ça doit être ça aussi de vieillir. :gene: :rire:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: