MatooBlog

Pectus est quod disertos facit. ∼ Pédéblogueur depuis 2003 (178 av LLM).

Iwak #20 – Gel/Givre (Frost)

Iwak c’est Inktober with a keyboard, donc tout le mois d’octobre : un article par jour avec un thème précis.

Il y a dix ans, un film de Dreamworks avait eu son petit succès (trop petit à mon goût) en mettant au goût du jour des légendes populaires occidentales (mais surtout américaines) dans un film d’animation très bien fichu. Il s’agissait des “5 Légendes” (Rise of the Guardians, bien meilleur titre au regard de l’histoire mais bon…) qui figuraient en héros : le Père-Noël, le lièvre de Pâques, le marchand de sable, la fée des dents (la Tooth Fairy même si une Petite Souris est présentée comme la filiale française, hu hu hu) et Jack Frost. Ce dernier est vraiment un truc purement nord-américain que je ne connaissais pas du tout à l’époque, et le film est plutôt centré sur lui avec une histoire très touchante. Et le héros est carrément sympa et cool, avec sa propension à diffuser du givre partout où il passe. J’avais bien aimé voir l’action de Jack Frost dans la manière dont le givre se pose et se diffuse sur une vitre glacée en formant ces jolis dessins en forme de fractales (et je comprends bien comment on peut raconter à des enfants que c’est Jack Frost qui fait ça ^^ ).

Le méchant est le Boogeyman ou le Croque-Mitaine, et il est bien flippant !! Le film raconte comment le méchant tente de faire main basse sur les sentiments de peur des enfants, ce qui déstabilise les gardiens qui se rassemblent pour lutter contre. J’avais adoré l’action très soutenue et l’humour vraiment efficace pendant tout le film. Et en plus, l’animation était de très haut niveau. On avait vraiment un truc qui rivalisait pour moi avec un bon Pixar. Et c’était super original d’avoir pioché ainsi dans des mythes populaires qui ne sont pas vraiment portés par des inventions littéraires anciennes, des mythes antiques, des traditions religieuses ou des super-héros plus contemporains.

Le plus drôle était ce Père-Noël aka1 Santa Claus chez les amerloques qui est sans nul doute un Polar Bear2 assumé, avec ses gros bras tatoué, sa bague de pouce et sa grosse beu-bar blanche. Il est sexy à mort, et n’hésite pas à embrasser sur la bouche à la russe, et on ne voit pas une Mère-Noël à l’horizon, c’était assez gonflé de produire un personnage aussi crypto dans un film d’animation, mais Disney a fait bien pire dans ses classiques (Scar, Hadès, Jafar et consorts) même si ce sont presque toujours des méchants.

Tiens ça me donne envie de le revoir !!

  1. aka pour “also known as” : également connu par le nom de, qu’on pourrait traduire par l’expression “alias”. ↩︎
  2. Dans la communauté gay des bears, des ours donc, il existe des sous-catégories dont les Polar Bear un peu plus âgés et “blanchis” par les années. ↩︎

Les publications voisines

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: