MatooBlog

Pectus est quod disertos facit. ∼ Pédéblogueur depuis 2003 (178 av LLM).

Et ça pleut

Les tempêtes ont l’air d’être passées, mais c’est assez dingue ce qu’on se prend comme seaux d’eau depuis quelques jours. On a vraiment tous les temps en une heure, parfois il fait sombre comme au crépuscule et il flotte comme vache qui pisse, et puis hop un grand soleil et presque du ciel bleu.

Bon, on attend d’avoir de l’électricité pour essayer de passer notre semaine de congés en Bretagne, mais les nouvelles sur ce front ne sont pas très rassurantes. On devrait peut-être retrouver du jus lundi ou mardi. Je pense à tous les gens sur place qui sont dans le froid, sans chauffage ni eau chaude, depuis jeudi, c’est vraiment pas évident.

Et moi toujours au top sur l’organisation, car comme je pensais qu’on revenait à coup sûr et rapidement, j’ai laissé mon PC perso et ma liseuse là-bas. Et j’ai même eu l’audace de me faire livrer un colis avec des accessoires nécessaires à ma pompe à insuline (et dont j’ai besoin relativement urgemment). C’était pas la meilleure idée du siècle ça hein ???

Allez, tout va bien, c’est les vacances. J’ai au moins quelques jours pour souffler et essayer de le retrouver justement après les 3/4 jours où le COVID bat son plein et où on en chie le plus. Aujourd’hui, je me sens vraiment mieux, mais raplapla.

Les publications voisines

Post navigation

  • Oh mince, tu vas faire comment pour ta livraison ? Tu vas devoir y aller non ? J’espère que tu vas rapidement remonter la pente, mais quelle cochonnerie ce covid et accessoirement ces tempêtes qui font des dégâts :triste:

    • La poste est passée ce matin, j’ai demandé une relivraison à la poste de Clohars. On va passer mardi ou mercredi, soit on a de l’électricité et on reste, soit on en n’a pas et on repart en bouclant la maison (la mort dans l’âme). :gene: :triste:

      Pour le moment, on est dans LE coin qui reste sans électricité.
      :croa:

  • Je te rassure (enfin, si on peut dire), j’ai des collègues d’autres coins du Finistère qui n’ont pas de courant. On a même entendu dire que certains endroits ne seront pas réalimentés avant deux ou trois semaines (les pylônes sont tombés). J’avais trouvé refuge à la médiathèque, mais effectivement, c’est compliqué de vivre sans lumière, eau chaude ni frigo…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: