MatooBlog

Pectus est quod disertos facit. ∼ Pédéblogueur depuis 2003 (178 av LLM).

Robert Badinter (1928-2024)

Vous allez dire que je rapporte tout à la Bretagne (oui quand je peux ^^ ), mais voilà la petite maison où Robert Badinter a écrit son discours d’abolition de la peine de mort. Et c’est à Doëlan, à Clohars-Carnoët donc, et on est tous très fier de ce petit fait historique local. Hu hu hu.

Compte Instagram Le Pouldu

Il s’agit en réalité de la maison de Benoîte Groult qui l’avait prêtée au couple Badinter.

Robert Badinter est un homme important pour moi, comme pour beaucoup, et c’est un peu depuis toujours une sorte de héros familial. Le mec de gauche par excellence et qui a porté des combats beaux, justes et vraiment de gauche comme l’abolition de la peine de mort. Et un avocat de l’ancienne trempe, un orateur, un bretteur, un intello aussi de la bonne intelligentsia gauche caviar, mais qui a, selon moi, gagné ses galons de respectabilité par ses actes et son intégrité intellectuelle. Après il n’est pas parfait, il a aussi dit et agit de plein de manières répréhensibles ou discutable, mais il ne s’agit pas de jeter le bébé et l’eau du bain.

Je reprends avec plaisir les propos de Madame Mollette :

Badinter pour un avocat, ça fait partie des Dieux de l’Olympe.
Je ne sais pas si vous pouvez imaginer ce que signifiait le métier d’avocat pénaliste avant 1981. Il fallait accepter l’occurrence, au terme d’un long parcours de défense aux côtés d’un homme, de se retrouver un jour en situation de se lever à l’aube pour accompagner cet homme dans une cour sordide se faire exécuter.

L’une des dernières têtes sauvées de la guillotine fût celle d’un homme de 28 ans condamné à mort par la Cour d’Assises de Vendée et rejugé à Nantes avec Badinter à ses côtés en 1977. Il a raconté qu’il ne mangeait plus ni ne dormait plus pendant le procès.

C’est aussi l’homme qui a fait dépénaliser les relations homos avec mineurs de + 15 ans, supprimer les juridictions d’exception, les QHS. C’est lui qui a révolutionné l’indemnisation des victimes d’accidents de circulation fondée sur le risque et non plus sur la faute : puisque les automobilistes ont des assurances, elles doivent payer, ça a tout changé.
Bref, un Bonhomme. Un déclencheur de vocations. Quand on allait le voir en conférence, on était transporté. Alors voilà on lui rend un hommage mérité.

Je n’oublie pas le reste, ses positions sur DSK, sur l’euthanasie, sur la libération de la parole des femmes, et probablement d’autres trucs miteux. Et aussi, le fait qu’il a accepté de servir de caution intellectuelle au démembrement du code du travail, ça je ne pardonnerai jamais.
Il faut tout dire, ça n’enlève pas le mérite de l’Homme.

Certains ici disent qu’il était avant tout un bourgeois de la gauche bienséante. Ça ne rend pas justice à la complexité de l’homme, à la force de ses engagements et à ce qu’il a accompli.
Le seul Dieu de l’Olympe des avocats que je pleurerai sans aucune réserve sera Henri Leclerc. Mais Badinter mérite les hommages qui lui sont faits.

Madame Mollette sur Mastodon

Il y a aussi Athenavocat qui a eu la réaction suivante :

Et c’est vrai que c’est marrant de se dire qu’il s’agit du “seul homme du 20ème siècle qui a été cité par Victor Hugo au 19ème, car dans son discours d’adieu au Sénat en 2011, il a cité Victor Hugo : “Heureux celui dont on pourra dire qu’il emporte avec lui la peine de mort.” [source]

Après vous me connaissez, Badinter évoque aussi pour moi cette loi de 1982 qui établit une égalité entre homos et hétéros concernant la majorité sexuelle. C’était bien une promesse de Mitterrand lors de son élection en 1981, même si la dépénalisation en tant que telle de l’homosexualité date bien de 1791.

Badinter a aussi eu de beaux mots à ce propos :

L’Assemblée sait quel type de société, toujours marquée par l’arbitraire, l’intolérance, le fanatisme ou le racisme a constamment pratiqué la chasse à l’homosexualité. Cette discrimination et cette répression sont incompatibles avec les principes d’un grand pays de liberté comme le nôtre. Il n’est que temps de prendre conscience de tout ce que la France doit aux homosexuels comme à tous ses autres citoyens dans tant de domaines

Robert Badinter à l’Assemblée Nationale le 27 juillet 1982
Couverture du Gai Pied de juin 1981 (N°27)

Je possède 3 numéros emblématiques du mensuel Le Gai Pied (les numéros 2, 27 et 42), et il se trouve que le N°42 de septembre 1982 évoque cette nouvelle loi.

Couverture du Gai Pied de septembre 1982 (N°42)

Mais c’est là où on voit que le titre même de l’article est assez discutable. On y évoque certes l’égalité et un juste retour des choses, mais on peut aussi sentir un je ne sais quoi qui sent le soufre. Il faut rappeler qu’à l’époque des mouvements pédophiles s’exprimaient aussi sous couvert de militantisme homo pour “libérer la sexualité des plus jeunes”. Et il y a eu d’ailleurs dans l’histoire du mensuel de fortes dissensions à ce sujet, notamment avec Tony Duvert. L’affaire Dugué est aussi emblématique de cette époque, et de cette très gênante confusion qui est largement exploité par les homophobes, mais malheureusement aussi une réalité toxique de certains militants. On ressent dans l’article cette transition curieuse qui verra une séparation nette, et un refus clair de la pédophilie et des amalgames terribles que certains continuent à entretenir.

Il est en revanche fou de voir, par hasard, que l’article en complément de cette page évoque les bombardements de Beyrouth par l’armée israélienne en cette même période (été 1982). On y lit des positions assez communes avec les mouvements LGBT actuels, à 40 ans de distance on décrypte forcément cela avec une certaine ironie grinçante ou carrément désespérante.

Les publications voisines

Post navigation

  • Merci, Matoo, pour cet hommage à l’un des hommes les plus inspirants que je connaisse. :amitie:
    Après la mort de Jacques Delors, les “hommes d’état” deviennent rares…

  • Matoo je te remercie infiniment de cet hommage totalement sincère et si intelligent sur

    Monsieur Robert Badinter et une fois de plus tu lui et nous tenaillent de tout le bon sens et

    la finesse d’ esprit qui t’ habitent concernant beaucoup de personnes et de situations

    complexes.

    Merci à monsieur Badinter pour sa vibrante intelligence et sa vaillance hors norme et d’

    avoir vraiment dépénaliser l’homosexualité même si le combat est encore bien loin d’être

    gagné dans ce domaine.

    je pense entre autre au sort réservé à la communauté LGBT dans les pays

    comme l’Iran, l’ Afganistan , la Turquie, Les Comores,la Russie et caetera sans compter

    l’ homophobie banalisé bien malheureusement dans certains foyers occidentaux, du genre

    ” Nous les PD on s’en fout mais pas de ça chez nous surtout”…. Ah comme la bête humaine

    peut_ être immonde et d’ une bêtise incommensurable !!!

    MERCI MATOO

  • Par contre beaucoup de gens se trompent sur le sens de” PD” = pédérastes= pédophiles qui

    aiment les enfants et non des adultes consentants du même sexe, il y a souvent un grand

    amalgame pernicieux, vraiment faux et répugnant entre être homosexuels et pédérastes

    , ce qui bien évidemment n’ a absolument rien à voir du tout

    mais cela arrangent certaines personnes de le croire ou de faire semblant de le

    croire ce qui évidemment est une totale hérésie!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: