MatooBlog

Pectus est quod disertos facit. ∼ Pédéblogueur depuis 2003 (178 av LLM).

Eno Piano par Bruce Brubaker à la Chapelle de l’Immaculée Conception (Festival Variations)

Brian Eno est un des minimalistes que j’aime beaucoup (en électro notamment), et que j’associe aussi à mon cher Philip Glass. Le dernier ayant clairement influencé le premier, avant que le contraire se fasse et vice-versa. Pour moi c’est également à Brian Eno que l’on doit le thème du Dune de Lynch ou bien la fameuse séquence des toilettes les plus sales d’Ecosse de Trainspotting, et une collaboration avec Bowie qui a fait sa renommée.

Bruce Brubaker est un pianiste déjà réputé pour un album d’interprétation de Philip Glass en “Solo Piano”, et là il s’empare du répertoire de Brian Eno en adaptant ses nappes électroniques avec un “simple” piano. Néanmoins, pas si simple que cela, car pour réussir à rendre certaines notes de l’œuvre originale (notamment de Music for Airports), il a en plus installé un dispositif électronique dans le piano qui permet d’amplifier, modifier et prolonger les vibrations des cordes. Donc on le voit aussi, de temps en temps, tripoter un mac sur le piano ce qui est assez original pour un concert acoustique dans une église. ^^

Ce n’est absolument pas anodin, car les notes sonnent tout à fait analogiquement, mais en effet certaines durent infiniment longtemps. Comme si on avait une résonnance infinie sur certaines notes, qui sont en plus assénées de manière très franche et tranchante. Cela a donné un concert super tripant et planant, qui reprend vraiment parfaitement l’univers de Brian Eno et le “message” de Music for Airports (qui date de 1978). Avec en plus ce cadre singulier, une chapelle, et les lumières assez franches qui lentement changeaient de couleurs, on était plongé dans une sorte d’ambiance méditative très New-Age.

C’était dans le cadre du festival Variations du Lieu Unique, et vraiment on a de sacrés opportunités culturelles à Nantes. Cela fait plaisir aussi de constater qu’à chaque fois, les salles sont pleines à craquer, même pour des choses qui ne sont pas forcément super populaires ou classiques.

Des informations très intéressantes sur l’album Eno Piano : Pépites Troniques.

PS: Merci à Arthur pour l’idée, je l’ai d’ailleurs aperçu à la sortie. ^^

Les publications voisines

Post navigation

  • Mais t étais là?!! Je me disais que j aurais dû te renvoyer des messages à ce sujet ! Oui c était super !! Je connaissais Eno via Roxy music, mais pas le reste . Et j ai adoré ! Et ce cadre , tellement magnifique!
    Pour info, le matin, j étais à un concert avec 4 pianos au LU: un grand choc! Extraordinaire! Écoute dans des transats. Et on était à côté d un des 4, compositeur, au prénom rare “melaine”, au physique très attirant! Ça ne gâte rien! Hahaha
    Je regrette de ne pas avoir mieux profité de ce festival, mais pas trouvé le temps!
    Bises

    • Mais oui j’étais là avec mon mari. On t’a vu en sortant, mais tu étais occupé avec quelqu’un, et je n’ai pas osé t’interpeler. C’était pareil moi cette semaine, j’avais même des concerts auxquels je n’ai pas pu assister (j’ai perdu mon oncle la semaine dernière, et j’ai dû me déplacer dans le sud), donc je n’ai fait que celui-ci. Mais à chaque fois, quelle chance d’avoir de tels spectacles !! :amitie:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: