MatooBlog

Pectus est quod disertos facit. ∼ Pédéblogueur depuis 2003 (178 av LLM).

Gouttes de pluie

Cette “fin d’année” (je ne sais pas pourquoi on reste toujours sur ce truc très scolaire de voir une fin de période avant la coupure estivale) est très éreintante et tonitruante. Plein de trucs, plein de déplacements, plein de changements… au final pas mal de fatigue. Et la période va encore continuer à être riche en événements, jusqu’à notre départ en vacances.

Bien sûr, on veille de près sur Arya qui se remet petit à petit de son opération. Mais on a dû être beaucoup plus strict sur le port de sa collerette, car elle a commencé à arracher ses fils bien trop tôt. Mais j’essaie de lui donner quelques séances de liberté en la surveillant bien.

J’ai fait un aller-retour illico chez mes parents à Osny (dans le Val d’Oise) vendredi et samedi, parce que c’était un moment important qui suivait le décès de mon oncle1 d’il y a quelques semaines (presque 3 mois en réalité). Evidemment tout cela s’est allègrement fait sous la flotte et une atmosphère très étrange, il fait à la fois froid et chaud, selon qu’il flotte ou qu’il fait beau, et dans tous les cas l’humidité est dégueulasse et les sols sont complètement détrempés.

J’ai comme cela été en pèlerinage à mon habituel parc de Grouchy, qui jouxte la petite gare d’Osny, en arrivant. On passe depuis la gare par un tunnel qui passe sous les voies ferrés, et qui est une des entrées du parc du château. J’ai toujours aimé cette manière d’arriver à Grouchy qui est à la fois très industrielle et urbaine, mais qui revêt en réalité un petit côté féérique et onirique qui va chercher pour moi du côté de l’imaginaire de la Belle et la Bête de Cocteau.

J’ai bien failli me faire courser par cette Bernache qui a moyennement apprécié que je m’approche de ses petits en train de paître sereinement. Sur le chemin vers chez ma Maman, j’ai été fasciné par la disposition des gouttes de pluie sur des plantes, et je n’ai pas pu ne pas immortaliser cela.

La journée en famille s’est bien passée, même pour cette funeste raison. Et le lendemain je repartais pour Nantes. J’ai eu un chouette accueil avec une petite manif des familles qui occupait les rails du tramway. C’était une des manifestations antifascistes du moment, et donc je m’y suis un peu attardé pour en grossir quelque peu les rangs. On avait encore une belle représentation LGBTQ+ ! ^^

Et puis sans tram, j’ai en conséquence pédestrement cheminé pour rejoindre mes pénates. Je suis passé comme d’habitude par la belle église Notre-Dame-de-Bon-Port.

Les chatounettes étaient bien au rendez-vous, et Arya donc avec son cône obligatoire à présent pour la majeure partie du temps. Mais elle commence à bien s’y faire, et elle ne moufte même plus quand on lui met.

Elle arrive maintenant à se déplacer à peu près normalement partout dans l’appartement. Et elle a même profité du soleil sur sa chaise longue. ^^

Bon et maintenant, on vient de la choper en train de tirer encore sur ses fils MALGRÉ la collerette (elle appuie dessus pour la faire descendre sur son cou) !!! Donc maintenant on doit doubler le dispositif : collerette avec en plus une jolie fraise en pétales de fleurs pour lui bloquer le cou. Regardez-moi cette dégaine de Bibendum Michelin !!! ^^

  1. J’en reparlerai un peu plus tard. ↩︎

Les publications voisines

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: