MatooBlog

Pectus est quod disertos facit. ∼ Pédéblogueur depuis 2003 (178 av LLM).

Doucen (Algérie) vers 1900

Il y a quelques années, j’étais tombé sur une carte postale du village natal de mon grand-père paternel qui était contemporaine de sa naissance et son enfance, et ça m’avait plu de l’acquérir pour nourrir un peu plus mon imaginaire sur mon aïeul. J’avais posté la carte postale en question, mais seulement l’originale. La voilà.

Mais aujourd’hui, on peut évidemment améliorer ces anciennes photographies avec un peu d’Intelligence Artificielle, et il faut avouer que ça rend carrément bien.

Et quand, en plus, on rajoute un peu de couleurs, alors c’est fabuleux !!

L’auteur de cette photo “A. Bougault” (Alexandre Bougault 1851-1911) est assez connu pour avoir sa page Wikipédia, et on peut facilement identifier son logotype en bas à droite des cartes postales avec cette ancre marine posée à l’horizontale. Comme cette carte était écrite et avait bien été envoyée en métropole, on a la date de l’oblitération du 14 mai 1910 (mon grand-père est né en 1905).

Tous les ans, je refais des recherches pour voir si de nouvelles cartes postales de Doucen émergent sur les Internets. Et là j’ai eu de la chance avec deux opportunités (cela me coûte moins de dix euros à chaque fois). Ce sont encore deux cartes d’Alexandre Bougault, et elles sont “toutes neuves”. Et c’est marrant car l’une d’elles est la même version que la précédente mais en paysage, et elle permet de montrer beaucoup plus de détails du paysage et des bâtiments alentours (on voit aussi plus de personnages et des dromadaires).

Et donc même combat pour la version améliorée :

Et la version colorisée !

L’autre carte postale est aussi assez originale, avec la mention et la photo d’un “lac” à Doucen. L’endroit étant une oasis au cœur (aux portes ou juste derrière plutôt) du désert du Sahara, il s’agit plutôt sans doute (enfin sauf erreur de ma part évidemment, car je ne peux chercher que des infos en ligne) d’une période de pluies exceptionnelles et de débordement de l’Oued Tamda, qui provoque même des inondations de temps en temps1.

La version améliorée par IA :

La version colorisée toute belle :

J’espère bien pouvoir agrémenter cette modeste collection avec le temps. ^^

  1. C’est arrivé apparemment dernièrement les 11, 12 et 15 septembre 2009. ↩︎

Les publications voisines

Post navigation

  • Matoo,
    Je suis très touché par ton attachement à tes racines et comment tu les fais vivre.
    Les photos colorisées donnent, c’est vrai, une autre dimension.
    Mais la version originale apporte ce je ne sais quoi de nostalgie qui fait voyager et dans l’espace et dans le temps. :amitie:

    • Pareil, l’originale compte beaucoup pour moi, même si les améliorations sont fascinantes. Et puis le côté algérien est sans équivoque le plus “onirifère” (pourquoi ce mot n’existe pas :horreur: ).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: