Confessions d'un automate mangeur d'opium

J’ai acheté ce bouquin d’abord pour son titre abracadabrant, et puis parce que j’adore vraiment cette collection. Il s’agit de la collection Motifs du Serpent à Plumes, elle propose des auteurs qui sortent de l’ordinaire, souvent de pays étrangers dont on connaît peu la littérature (auteurs grecs ou Balkans…), des romans aux intrigues iconoclastes et...

Lire la suite

Au bout du labyrinthe

Philip K. Dick a toujours été un auteur que je redoutais et qui m’impressionnait avant même que je le lise. Mon père en était fan mais m’avait toujours dit que c’était un écrivain ouf et pas toujours très accessible car tellement perché dans son écriture que l’on se perd dans des codes et des intrigues imbriquées. Et puis, il est l’auteur de nouvelles ou...

Lire la suite

La disparue du Père-Lachaise

Comme je l’avais écrit précédemment, je voulais me procurer le second opus de Claude Izner (pseudonyme de deux soeurs écrivains en fait). C’est chose faite et je ne regrette pas du tout cette lecture estivale. J’ai dévoré en deux jours cette nouvelle histoire de Victor Legris, le détective-libraire de la fin du 19ème à Paris, rue des Saint-Pères. Pour dire vrai...

Lire la suite

La sorcière

Cela faisait longtemps que je ne n’avais pas lu de littérature française. En général, je suis plus féru d’auteurs anglophones ou hispanophones. J’aime beaucoup notamment lire les bouquins de la collection « Domaine Etranger » de 10/18. Mais là j’ai été vraiment charmé par l’écriture de Marie NDiaye. Ce bouquin est son sixième roman, elle n’a que 36...

Lire la suite

La France blessée

Une radioscopie politique sous la direction d’André Gattolin et François Miquet-Marty J’ai passé mon 21 avril 2002 avec quelques amis en banlieue, nous nous étions réunis à quelques uns pour les résultats du premier tour de l’élection présidentielle. Ce fut un choc extrême pour nous comme pour beaucoup de français, et encore maintenant j’ai du mal à...

Lire la suite

La psychanalyse sans aspirine

Ce bouquin est une sorte de vademecum pour les béotiens qui voudraient en savoir plus sur la psychanalyse sans se prendre la tête dans de grands concepts ou avec des ouvrages un peu trop ésotériques. Le livre est très bien écrit et surtout a une forme hyperclaire et pédagogique. Tout est basé sur les découvertes de Freud et décliné didactiquement pour faire comprendre tous les piliers...

Lire la suite

L'amant de mon père

Ce bouquin d’Albert Russo est assez déroutant mais m’a bien charmé. C’est un opus assez court, 130 pages en gros, avec une histoire vraiment space. Voilà un extrait qui situe bien le roman : La rencontre avec Gérard a été aussi rare que qu’un miracle, tant me stupéfiait cette harmonie sans nuage qui était la nôtre. Malheureusement, je débordais tellement de...

Lire la suite

Auteur en sursis

J’ai été déçu par ce bouquin de John Colapinto. Pourtant l’intrigue se tenait pas mal et le début m’a bien accroché. C’est l’histoire d’un garçon qui se veut écrivain mais n’y arrive pas, il est aussi un grand séducteur un peu paume. Un matin, une fille avec qui il couche vole l’ordinateur portable du colocataire. Ce dernier est un...

Lire la suite

Bienvenue au club

Jonathan Coe est vraiment un de mes auteurs favoris, aussi j’ai jubilé en apprenant qu’il sortait un nouvel opus. Je suis opportunément tombé dessus en flânant à l’Arbre-à-lettres, la librairie où je traine allègrement à deux pas de chez M@nu, et je l’ai donc tout de suite acheté. J’ai fait durer le suplice en terminant d’abord un autre bouquin et...

Lire la suite

La Mise à nu des époux Ransome

Suivi de Jeux de paumes, d’Alan Bennett. Ce petit bouquin (172 pages) est composé de deux nouvelles d’égale longueur et so British. Etant particulièrement féru de cet humour glacé et acrimonieux de nos îliens (non non non, je n’ai pas dit aliens) voisins, je l’ai lu très vite et ai beaucoup aimé le ton irrévérencieux de cet écrivain. La première nouvelle narre...

Lire la suite