Mystère rue des Saint-Pères

Ce bouquin est de Claude Izner. C’est un pseudonyme utilisé par deux soeurs libraires, l’une bouquiniste rive-gauche, l’autre rive-droite, qui écrivent à quatre mains depuis quelques années. Elles étaient donc bien placées pour faire vivre Victor Legris, libraire de la rue des Saint-Père et journaliste amateur à la fin du 19ème siècle à Paris. Evidemment, Victor se...

Lire la suite

La vie à en mourir

Lettres de Fusillés 1941-1944 Inutile de préciser la manière dont on peut être bouleversé par ce genre de bouquin. En fait je suis assez ignare concernant l’histoire de la Résistance de 39-45 en France. Il y a eu beaucoup de fusillés pendant l’occupation, souvent il s’agissait de franc-tireurs mais aussi simplement d’otages qui étaient alors tués pour tenir la...

Lire la suite

Comment paye-t-on les fautes de ses ancêtres

J’ai donc finis ce bouquin de Nina Canault qui m’a inspiré le post précédent. L’objectif est d’expliquer le phénomêne de fantôme ou névrose transgénérationnelle. C’est-à-dire que l’on peut hériter des non-dits de nos parents et grand-parents, ces non-dits peuvent rester en sourdine des années et déclencher un jour une maladie psychosomatique (un...

Lire la suite

Autobiographie d'une courgette

L’intrigue de ce bouquin de Gilles Paris est simple et forte, il s’agit d’un môme de 9 ans, surnommé par sa mère et lui-même Courgette, qui vit avec sa maman alcolo et violente. Pour éviter de se faire bastonner il va couramment se réfugier dans le grenier et parle aux pommes. Un jour il trouve le flingue de son père (ce dernier parti avec une « poule » depuis quelques...

Lire la suite

O.N.G.

Ce bouquin d’Iegor Gran est sur tous les étals des librairies et c’est un vrai pavé dans la mare. Il regorge d’un humour noir irrésistible et d’une plume aussi adroite que naïve par moment. Vous pensiez que les ONG étaient des organismes de charité et la mansuétude même ? Et bien c’est faux !! Ce livre narre comment une assoce non gouvernementale du genre...

Lire la suite

Le dictateur et le hamac

Ca commence par du Pennac, du Pennac dont je suis habitué et féru. Et puis c’est tout autre chose, mais c’est vachement bien. J’avais simplement vu une interview à la téloche de l’auteur (Daniel Pennac donc) assez laconique (version Pernaud du midi en semaine) où il expliquait son dilemme avec la critique. Il expliquait en substance que soit il continuait dans la...

Lire la suite

Girl

Bon, je lis pas mal en ce moment. Mais surtout comme je n’ai plus rien de nouveau (je dois absolument retourner dévaliser une librairie), je relis des anciens bouquins. Avant-hier, j’ai repris Girl. C’est un très bon bouquin sous des apparences un peu légères. C’est souvent ce qui est le plus délectable, j’aime bien l’idée qu’un bouquin puisse se...

Lire la suite

Le Fer et la soie

Ou plutôt Iron and silk vu que j’ai fait l’effort surhumain de le lire en anglais ! J’ai vu le film au début des années 90. J’avais vraiment adoré ce film, qui n’est pourtant pas un chef-d’oeuvre mais qui était tellement dépaysant et plein de rêves d’ado je crois. Du coup, j’avais acheté le bouquin à l’époque qui m’avait...

Lire la suite

Amour, Prozac et autres curiosités

Je viens de finir pour la énième fois ce bouquin de Lucía Etxebarria (oui moi non plus, je n’essaie même pas de le prononcer). C’est trop de la balle ! (alors moi, parfois j’écris trop et je suis pédant, parfois je suis laconique et teubé… pfff) Bon en deux mots, j’adore ce bouquin comme je suis fan de celui de Michael Cunningham « De chair et de sang »...

Lire la suite

Et si c'était vrai ?

Et bien oui. Bon le titre c’est ça justement, « Et si c’était vrai » de Marc Levy. Je l’ai terminé dans le RER ce midi. C’est vraiment pas gégène. C’est dommage car ça commençait plutôt bien, un brin fantastique, un brin romanesque, un peu fouillis. Mais en définitive, ça ne décolle pas sinon par une relation amoureuse improbable qu’on sent...

Lire la suite