Les gens qu’on aime : #12 quelqu’un qui nous a fait découvrir quelque chose

Dr. CaSo a lancé un défi : écrire un article par jour sur les gens qu’on aime. Et comme j’aime bien des gens, et que j’aime bien écrire, et que j’aime bien Dr. CaSo, je vais m’y coller. Il y avait eu en 1994, les toutes premières incursions dans le Marais avec Olivier, mais c’est début 1995 que Virginie m’a présenté une de ses copines de...

Lire la suite

Les gens qu’on aime : #8 quelqu’un qu’on n’a pas vu depuis longtemps

Dr. CaSo a lancé un défi : écrire un article par jour sur les gens qu’on aime. Et comme j’aime bien des gens, et que j’aime bien écrire, et que j’aime bien Dr. CaSo, je vais m’y coller. On s’est aperçu, et on a été brièvement présentés, à la Pride de 1997, mais la première vraie rencontre fut en 1998 chez Caroline. Diego est encore...

Lire la suite

Les gens qu’on aime : #4 quelqu’un qui a changé le cours de notre vie

Dr. CaSo a lancé un défi : écrire un article par jour sur les gens qu’on aime. Et comme j’aime bien des gens, et que j’aime bien écrire, et que j’aime bien Dr. CaSo, je vais m’y coller. Ce n’est pas évident de recenser ce genre de chose, mais au final des rencontres qui infléchissent durablement et sérieusement le cours d’une vie, on s’en...

Lire la suite

Pride Politique 2020

Hier a eu lieu une manifestation LGBTQI+. Un peu comme les années précédentes, avec les marches de Banlieue, de nuit, ou des TorduEs, il s’agissait d’une manifestation politique et revendicative qui se voulait, je le pense, en marge et en complément des mouvements plus festifs, comme la traditionnelle Marche des Fiertés de l’Inter-LGBT. ...

Lire la suite

Le Malek invisible

J’ai déjà évoqué par le passé mes recherches généalogiques, et notamment mes chouettes origines algériennes et portugaises, en plus du français plus évident. J’ai aussi parlé de mon grand-père Mohammed (sur ses papiers français, mais Mohamed sur sa toute première carte d’identité d’indigène). Il était de Doucen, un village à 80km de Biskra, aux portes du...

Lire la suite

44

Putain mais ça continue !!! Les années s’alignent l’une après l’autre, inexorablement. Dire que j’ai commencé ce truc j’avais 26 ans, et que nous en sommes déjà là. Pffffiouuuuu. Cela fait déjà quelques années (depuis les 40 tout bonnement) que je ne fête plus mes anniversaires tous les ans. Cela me va bien, je n’aime vraiment pas être le...

Lire la suite

Le gros manifeste

J’ai vu ce post sur Instagram dont je vous ai mis les différentes vignettes. J’ai été particulièrement marqué par cette publication que je considère comme un véritable manifeste anti-grossophobe, et quelque chose qui m’a paru vraiment important. Car pendant le confinement, j’ai aussi d’abord souri puis été assez abasourdi par le flot ininterrompu de mèmes...

Lire la suite

De la fin du FOMO en confinement ?

Le FOMO c’est le « fear of missing out » c’est à dire littéralement la peur de rater un truc. Cela s’est d’abord, étrangement, traduit pour moi en ligne, je m’en souviens très bien dès 1999 avec le chat Caramail. On était plusieurs à être accros à ces salles de discussion en ligne qui pouvaient nous occuper pendant des heures durant, le jour et la nuit...

Lire la suite

Paris confinée et désertée

Depuis le début du confinement, on vit dans un Paris qui n’est pas mort, on est trop nombreux pour cela, mais qui est super calmé, genre sous xanax et prozac ! Plus lent, plus doux, plus humain peut-être aussi. On entend plus les voitures, on ne se frôle plus, on ne se bouscule plus. Et les quelques photographies que j’ai pu faire de ce Paris dépeuplé, sont autant de visions...

Lire la suite

Profollekcheune

Plus je lis de choses négatives sur les profs, plus je me rappelle ce que je leur dois. Et globalement même à l’Educ Nat et à not’ bonne République, je ne suis pas bégueule à ce sujet. Parfois ce sont des trucs qui paraissent futiles mais qui ne le sont pas pour moi, ou des choses dont je ne me doutais qu’elles auraient un retentissement si important dans ma vie ou la...

Lire la suite