Contact

N’hésitez pas à me joindre par email ou bien via les réseaux sociaux (Facebook ou Twitter).

Vous n’avez tout de même pas besoin d’un formulaire pour ça hein, encore un appeau à spammeurs en plus. ^^

3 Commentaires

  1. Juste je passais, comme çà, curieux de voir s’il y avait encore de la lumière – et, oui, après toutes ces années, lumière il y a…!
    Respect, bras qui tombent et chapeau bas !

  2. Salut Matoo
    La semaine dernière, avec mon mari Marc, nous étions en vacances itinérantes en Bretagne. Un dilemme nous a opposé le mercredi : je lui racontais dans la voiture que je lisais régulièrement un seul blog depuis plus de 10 ans, le tien, et que je souhaitais visiter Clohars-Carnoët, suite aux belles photos que tu postais de temps en temps. De son côté, Marc préférait visiter la ville de PONT AVEN, pour son musée….et ses galettes aussi.
    Nous voici donc à PONT AVEN.
    Je l’ai laissé aller seul au musée et je me promenais sur le port de PONT AVEN quand soudain je t’ai reconnu, attablé en terrasse, pensif ou fatigué peut-être, accompagné d’un homme masqué. Quelle coïncidence mais surtout quelle joie ! Mais intimidé, je n’ai pas osé te saluer.
    En continuant à marcher dans ce beau décor breton, je me suis mis à penser que d’une certaine façon tu m’avais accompagné pendant toutes ces nombreuses années durant lesquelles je te lisais, et je voulais t’en remercier. Tu m’a inspiré des musiques (sauf Mylène), des livres, des expos et bien d’autres choses. Tu m’a fais partagé quelques moments plus intimes : famille, mariage, les chats et…TOTORO. Mais je crois surtout que tu as participé à me rendre fier de ce que j’étais, pendant le passage de la quarantaine : un homme gay et heureux, aujourd’hui marié !
    Tu poste moins ces derniers mois et je passe moins de temps devant un ordinateur, mais c’est toujours avec beaucoup de plaisir que je continue à te lire.
    Je retrouve Marc à la sortie du musée et nous prenons un verre en terrasse. Je lui parle de toi, je lui montre quelques photos de ton blog, et patatra, la serveuse me renverse une bière sur le pantalon. Je te rassure, elle n’a pas réussi à me gâcher ce moment d’exception. Nous avons terminé la soirée à la pointe du Raz. Je suis rester sur un petit nuage, en sentant un peu la bière blanche.
    Encore merci pour cette belle journée du mercredi 5 août 2020
    biz

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: