Blue Saturday

Temps de lecture : < 1 minute

C’était au Duplex hier, après une petite sortie dans le Marais pour marquer le coup de cette Pride avortée. Mais on sera bel et bien là le 7 novembre, date de la Pride 2020. Je suis super content que la marche soit maintenue cette année, je suis persuadé qu’on peut en faire un évènement tout aussi festif et revendicatif qu’à l’accoutumée.

We’re here, we’re Queer, get used to it!!!

Aujourd’hui c’est la Saint Pédée. Joyeuse fête à toutes les Pédées !

Temps de lecture : 2 minutes

En ce jour de Marche des Fiertés 2020 qui n’aura jamais lieu, je vous souhaite malgré tout une excellente fête nationale LGBTQI+ !!! Je regardais un peu dans mes archives pour voir si j’avais plus ou moins documenté ces prides, et ce n’est pas trop mal. J’ai commencé au tout début du blog en 2003, et malgré une absence 2014-15-16 (année de vaches très maigres pour le blogging me concernant), j’ai plutôt bien tenu la route.

Lire la suite →
2

Petit précis de PReP

Temps de lecture : 2 minutes

J’ai lu cette publication hier de ce contact Facebook (que j’aime beaucoup sans le connaître, mais vous me connaissez, je vis dans les Internets depuis 1998), et ça m’a fait sourire. J’ai déjà évoqué la PReP dans un article récemment pour faire suite à un post du Roncier. J’ai souri en pensant à la relative simplicité de ce protocole, à la chance que nous avons qu’il soit autant disponible et gratuit, et surtout au bonheur de penser que la transmission du VIH est en chute libre là où il continuait de sévir durement.

Lire la suite →
2

Lugdunensis nocte

Temps de lecture : 2 minutes

Je vais de temps en temps à Lyon pour le boulot, mais j’y passe rarement la nuit. Là c’était le cas, donc j’en ai profité pour prendre quelques clichés nocturnes. Je trouve cette ville vraiment très belle, même si c’est vraiment l’ultra-centre et le Vieux-Lyon, le reste étant plutôt très moderne et pas trop à mon goût. Elle a carrément pour elle d’avoir comme je dis couramment à des lyonnais en rage : « Deux fois la Seine, c’est génial ! ». Ok je sais c’est le Rhône et la Saône, mais ça m’amuse de le voir comme ça.

Lire la suite →
1

Cité Médiévale de Provins

Temps de lecture : 5 minutes

Cela faisait longtemps qu’on voulait aller y faire un tour. Surtout que c’est dans nos sites fétiches « Patrimoine Mondial de l’UNESCO », et que c’est en Île-de-France (même si aux confins), et que souvent ce n’est pas pour rien. Et en effet, on peut dire que ça mérite le coup d’œil, même si ce n’est pas non plus la peine d’y passer trois semaines.

Lire la suite →
4

Journal d’Arnaud

Temps de lecture : < 1 minute

J’aime beaucoup le blog d’Arnaud (que je lis depuis très longtemps) qui prend la forme d’un véritable journal intime. Ce sont des entrées courtes datées et souvent cryptiques, mais souvent poétiques ou amoureuses et dont j’aime la musique.

Nous.

J’hésite à n’écrire que cela : nous. Tu sourirais en lisant cela. Cela qui n’a pas besoin d’autre chose. Nous. Nous sommes là, toi et moi, et nous parlons, de toi, de lui, de moi. Il intervient dans la conversation sans embarras, je crois, si ce n’est un petit quelque chose qui freine peut-être les échanges, évidemment, puisque mes nuages et ton éclaircie. Dorénavant, et pour toujours, nous partageons cette histoire, dont on ignore les contours à venir, dont on ne sait pas ce qu’elle fera de nous, […]

Journal d’Arnaud Rodriguez du Vendredi 12 juin 2020

Téo chez On The Verge

Temps de lecture : < 1 minute

On The Verge est un excellent podcast que j’écoute depuis quelques temps. Il s’agit de portraits d’hommes qui racontent leur sexualité de l’enfance à aujourd’hui. J’ai beaucoup aimé cet épisode avec Téo qui évoque la manière dont il a exploré et expérimenté différentes sexualités depuis adolescent. On le retrouve bisexuel très libéré, et peut-être même pansexuel sur la fin, en tout cas très ouvert et d’une grande humilité.

Fred Colby dans Entre nos lèvres

Temps de lecture : < 1 minute

J’ai écouté avec beaucoup de plaisir cet épisode du podcast « Entre nos lèvres » avec l’interview de Fred Colby. Il explique son parcours, et surtout il parle de sa sexualité sans ambages ni euphémisme ou métaphore pudique. C’est très très rafraîchissant et ça transpire d’authenticité et sincérité. A écouter pour mieux le découvrir et pour le plaisir de cette conversation avec des filles hétéros à la fois curieuses et bien détendues du slip. ^^

1