Et soudain tout s’éteint (David Belliard)

J’aime bien lire les romans des gens que je connais, parce que c’est à la fois un hommage à ce qu’ils ont produit, mais aussi parce que j’essaie de les retrouver dans les interstices de la narration. Là c’est à la fois un auteur qui n’est pas un pote, mais que je connais de loin depuis maintes années, et que j’ai croisé deux trois fois avec plaisir...

Lire la suite