Crise de la déconstruction

Zipperstein était d’humeur joviale. Il revenait d’une conférence à New York, habillé différemment des autres jours. En l’écoutant parler de son intervention à la New School, Madeleine comprit soudain : la sémiotique était la forme que la crise de la quarantaine avait prise chez Zipperstein. Devenir sémioticien lui permettait de porter un blouson de cuir, de se rendre...

Lire la suite

La mauvaise habitude d'être soi (Martin Page / Quentin Faucompré)

La mauvaise habitude d’être soi (Martin Page / Quentin Faucompré)

J’avais lu « Comment je suis devenu stupide » de Martin Page qui est son roman le plus connu, et j’ai eu la curiosité de découvrir ces sept nouvelles illustré par Quentin Faucompré. Humm, je suis plutôt déçu… Il s’agit d’une succession d’historiettes qui se veulent drôles par leur absurdité, mais qui ne m’ont pas vraiment fait rire. Absurde...

Lire la suite

Le coeur régulier (Olivier Adam)

Le coeur régulier (Olivier Adam)

Je commence à bien connaître Olivier Adam (enfin ce n’est que le quatrième roman que je lis), et c’est un de ces auteurs avec une patte, un univers et un style bien reconnaissables. C’est aussi un de ces auteurs à succès, vraiment populaires et « bankables », sans faire partie non plus du haut du panier avec les Gavalda, Nothomb ou Lévy (Alléluia !). Et c’est...

Lire la suite

Je suis très à cheval sur les principes (David Sedaris)

Je partais plutôt avec de bons à priori sur ce bouquin parce que j’avais déjà lu avec plaisir du Sedaris, et que j’avais bien envie de lire des nouvelles marrantes et légères. Et c’est exactement ce que recèle ce bouquin, avec des courtes histoires qui sont des anecdotes croquées avec beaucoup d’esprit et d’humour so british (mais il est américain !) et...

Lire la suite

Et mon coeur transparent

Quand j’ai vu que ce roman de Véronique Ovaldé avait eu le prix Télérama/France Culture, que c’était édité à l’Olivier, et que la quatrième de couv avait l’air sympa, je n’ai pas hésité. Bon, parfois ça marche, et puis parfois ça ne marche pas. Là ça a carrément foiré. Je n’ai pas du tout accroché avec ce roman. Je l’ai bien lu...

Lire la suite

Michael Tolliver est vivant

Ah là là, que c’est difficile de parler d’un tel bouquin… En effet, j’ai découvert les chroniques il y a une dizaine d’années, avec la merveilleuse série des bouquins au « Passage du Marais » dont les couvertures étaient superbes. Et comme tout le monde, j’ai dévoré et adoré ces bouquins d’Armistead Maupin. Jamais on avait écrit une...

Lire la suite

La route

Les choix d’un bouquin à l’aéroport, c’est toujours assez casse-gueule, donc je me dirige souvent sur les manchettes familières genre « Prix Médicis » ou bien « Pulitzer », histoire d’éviter les Marc Lévy et consorts… Et là je suis assez ravi de mon choix, « la route » de Cormac McCarthy a obtenu le Pulitzer 2007, et l’auteur, qui n’en est...

Lire la suite

A l'abri de rien

Le dernier bouquin d’Olivier Adam (le troisième que je lis personnellement) m’a fait l’effet d’une bombe. Il allie les qualités littéraires et le style des autres romans, ainsi que ce fascinant talent pour se mettre dans la peau de personnages « populaires », tout en distillant un récit qui m’a profondément touché. Attention, ce n’est pas un roman qui...

Lire la suite