Covid à la nippone

Madjid refait le bilan de la pandémie de Covid-19 de son point de vue nippon, et c’est très intéressant. Cela souligne une fois encore l’importance des valeurs et de la culture des pays dans leurs attitudes et stratégies. 0

Lire la suite

Passer l’aprème au Japon

Chaque fois que j’ai envie de me sentir un peu au Japon, je sais que je dois aller faire un tour au jardin du musée Albert Kahn à Boulogne-Billancourt. C’est un petit endroit sublime, et la partie japonaise est très très jolie. Elle donne un vrai aperçu des jardins que l’on peut visiter à Kyoto, même si ce n’est pas aussi parfait dans les détails (il faut voir les...

Lire la suite

Kyoto et Tokyo, métro boulot dodo, illico presto !

J’étais allé au Japon mais ça commençait sérieusement à dater, vu que c’était pour le boulot il y a 13 ans ! Mais la magie des dinoblogs fait que j’en avais déjà largement parlé ici, que ce soit lorsque j’avais participé à l’Expo Universelle à Aïchi, ou bien pour l’extraordinaire visite de Kyoto. Étonnamment, j’y suis retourné encore cette...

Lire la suite

Goldorak : bourreau d’enfant depuis 1978

En bon gamin de la #Team1976, j’ai eu une enfance dans les années 80 bien imprégnées de télévision pour le meilleur et pour le pire. Parmi les dessin-animés qui nous ont marqué, Goldorak est clairement une des figures de proue. Cet anime de 1978 a été diffusé et rediffusé pendant toutes les années 80 par Dorothée and co. Rétrospectivement, je ne me rappelle pas que ce soit...

Lire la suite

Les bébés de la consigne automatique (Ryû Murakami)

L’image que j’ai du Japon est toujours très contrastée, et représente bien ce qui nous en parvient. On a d’un côté la vision d’une société organisée, policée, hiérarchique et confucianiste, mais de l’autre une grande originalité notamment artistique, un côté déjanté et urbain, et une culture qui a notamment donné les mangas. Seulement dans les livres...

Lire la suite

La musique

Je n’avais jamais lu de roman de Mishima, et ne connais pas grand-chose sur l’auteur sinon sa tragique et singulière fin, ou la musique (justement) de Philip Glass sur un film éponyme. Ce roman m’a beaucoup surpris par son thème, son histoire, mais aussi par le fait que ce soit un livre nippon de 1965. En effet, le livre raconte raconte l’analyse d’une femme...

Lire la suite

Kitchen

Le bonheur, c’est de mener une vie où rien ne vous oblige à prendre conscience de votre solitude. J’ai relevé cette phrase là en plein milieu du bouquin de Banana Yoshimoto, et je trouve qu’elle résume bien le ton, le fond et la beauté minimaliste du roman. Deux nouvelles ou romans courts composent cet ouvrage, et ces deux récits ont en commun ce même usage de phrases...

Lire la suite

Nipponeries

Au début on a cru qu’on échapperait à la marée humaine japonaise qu’on croise dans tous les films et toutes les images qu’on connaît des villes nippones vu qu’on arrivait avant la date officielle de démarrage de l’expo. Mais c’était sans compter le week-end dernier et une pré-ouverture exceptionnelle au public. Du coup, nous avons pu nous rendre compte...

Lire la suite

Pavillonage Universel

Vendredi et samedi dernier principalement, nous avons eu le temps et l’opportunité de visiter quelques pavillons. La majorité des endroits est d’une médiocrité assez affligeante, puisqu’on y trouve un simulacre de décor qui rappelle le pays en question et quelques simili prospectus d’agences de voyage. Malheureusement, je n’ai pas pu visiter les pavillons...

Lire la suite