« Les Enfants Terribles » de Philip Glass au Théâtre de l’Athénée

Philip Glass… J’ai déjà dit et redit toute la fascination et la passion que je nourris pour ce compositeur. J’aime autant chez lui ses premières compositions hyper-minimalistes à la Steve Reich, que les opéras ou les musiques de film. Pourtant ce sont bien souvent des motifs répétitifs et hypnotiques qui en saoulent plus d’un, mais qui moi me ravissent au plus haut...

Lire la suite