Ainsi va Nicolas

Cela fait tellement d’années que je le lis, et j’adore ses textes courts souvent poétiques, parfois sibyllins, à la langue bien rythmée et syncopée, toujours publiés sans ambages ou rodomontade. Et là encore, il fait mouche. J’étais comme j’aime à l’être parfois : lamentable d’ennui et de désillusion. Un peu fourbu. Je me suis retiré dans les méandres...

Lire la suite