Dr Futur (Philip K. Dick)

Dr Futur (Philip K. Dick)

Et hop, ça me fait un bouquin de K. Dick de plus dans mon escarcelle. Je le découvre toujours avec autant de plaisir, et là encore on ne peut que saluer son talent. Même si on est dans un roman de jeunesse qui souffre de pas mal de défauts, l’histoire est rondement menée, et on sent l’écrivain qui fourmille d’idées toutes plus stimulantes et sagaces. Le roman est assez...

Lire la suite

Les voix de l'asphalte (Philip K. Dick)

Les voix de l’asphalte (Philip K. Dick)

Il est toujours extrêmement tentant de se jeter sur un bouquin d’un de ses auteurs favoris, alors qu’il est mort en 1982, et que le livre en question est inédit !! Même si c’était un roman refusé par l’éditeur à l’époque, même si ce n’est pas de la SF alors que c’est aussi ce qu’on attend (et aime) chez cet écrivain, on est forcément...

Lire la suite

A rebrousse-temps (Philip K. Dick)

Je continue cahin-caha à parfaire ma connaissance des romans de ce dieu de la SF qu’est Philip K. Dick pour moi. Mais là j’avoue que le livre est inférieur à ce que j’avais lu avant, il s’agit plus pour moi d’une excellente idée de départ au sein d’un roman assez mineur et quelconque. Car l’idée géniale et complètement dingue qui soutient le...

Lire la suite

Loterie solaire (Philip K. Dick)

Ce roman de Philip K. Dick, un écrivain dont j’essaie de lire toute l’oeuvre (au fur et à mesure de mes pérégrinations livresques), est en fait le tout premier à avoir été publié en 1955. Comme d’habitude, la valeur du bouquin ne tient pas tant pour son écriture, mais surtout pour ses personnages et son foisonnement d’idées, pour cette aptitude à créer en...

Lire la suite

Glissement de temps sur Mars (1964)

Allez hop, deux à la suite, j’ai dévoré un autre roman de Philip K. Dick. Et celui-ci est un peu plus facile à appréhender que « Simulacres », même si on retrouve encore les gimmicks si chers à l’auteur. Et notamment la schizophrénie qui est un des éléments centraux de cette intrigue martienne. Ce qui est marrant aussi c’est de découvrir ce bouquin et de penser...

Lire la suite

Simulacres

Hey, ça fait tout de même le onzième bouquin de K. Dick que je chronique dans ce blog ! Du coup, j’ai bien dû en lire une quinzaine en tout maintenant ! Je suis vraiment toujours aussi fan du maître, mais il faut avouer que ce bouquin là est vraiment à la limite du supportable. C’est le bouquin de K. Dick le plus étrange, complexe et décousu que j’ai lu, mais ça reste...

Lire la suite

La vérité avant-dernière

Déjà la dernière fois, je m’étais dit que Philip K. Dick avait, sans le vouloir, écrit tous ses romans comme des excellents films de SF, et là encore ce n’est pas démenti. Si cet écrivain fabuleux était vivant il serait sans doute depuis des années la coqueluche d’Hollywood. Ce roman se lit encore comme de la manière dont on regarde un film. L’auteur distille...

Lire la suite

L’oeil dans le ciel

Oh là là, mais quel écrivain alors ce K. Dick ! Mais quel écrivain ! Ce bouquin n’est certainement pas un des plus connus, mais à chaque fois qu’il évoque un sujet, cet auteur fait mouche quelque part. Et tout cela en 1957, j’ai presque du mal à croire à un esprit aussi fin et avant-gardiste, à une imagination pareille, à ce talent qui lui permet de mêler avec une...

Lire la suite

Substance Mort

Je savais que ce livre était un des grands bouquins de Philip K. Dick que je devais lire un jour. Et comme Tigger me l’avait suggéré en un quinze mille unième commentaire (merci le spam ;-)), je l’ai acheté et lu rapidement. Et il avait raison, ça m’a incroyablement plu. Et je pense aussi comprendre la résonance toute particulière que cela a pu avoir chez ce blogueur...

Lire la suite

Coulez mes larmes, dit le policier

Voilà bien un titre de roman bien digne de Philip K. Dick, il adorait donner ce genre d’intitulé à rallonge comme pour le bouquin qui a inspiré le film « Blade Runner » : « Do Androids Dream of Electric Sheeps ? » (Est-ce que les Androïdes Rêvent de Moutons Electriques ? certes un peu plus original non ?). Il s’agit d’un roman bien classique dans le style et les...

Lire la suite