Le comédien qui aimait les pompes

Nan mais c’est vrai parfois vous passez devant des plaques sur des immeubles à Paris, et vous vous arrêtez parce qu’il y a comme un truc qui cloche. Quel étrange destinée tout de même que celle de cet homme (qui est donc François du Mouriez du Perrier ci-dessus, mais François Dumouriez du Perrier sur Wikipédia…) que je lis être compagnon, laquais ou valet de chambre...

Lire la suite