FulguroNoël !

Cela va en choquer plus d’un·e, mais je me moque complètement du jour exact où on m’offre mes cadeaux de Noël, et réciproquement avec mon chéri. Et là comme vous pouvez le voir, le mien est arrivé hier, et celui de mon chéri il y a déjà quelques temps. Il a d’ailleurs maille à partir avec Goldorak. (La Tour Eiffel en LEGO complète mesure 1m50 de haut, eh ouai...

Lire la suite

Covidé with a view

Tout cela a commencé par cette jolie vue depuis la paroi nord de l’Arche de la Défense où j’étais en formation cette semaine. J’ai bien aimé ce panorama très rétro-futuriste pour moi : exactement une couverture de roman asimovien des années 50. Je suis arrivée lundi soir à Paris, mais ensuite j’ai passé quelques jours chez ma maman à Osny. Cela faisait...

Lire la suite

Les visiteurs

En rentrant vendredi soir, je suis passé devant cette illustration (devant un restaurant en réalité et pour ce resto) et j’ai vraiment adoré le dessin et le message. Depuis on m’a pointé vers l’auteur, Mika, et cette aprème j’ai vu des œuvres de l’artiste dans une vitrine, ça m’intéresse !! ...

Lire la suite

Immobilisé

Le week-end commence souvent comme cela en fait, je m’assois tranquille dans le canapé, et j’ai une chatte d’un côté, et l’autre de l’autre. Et ça ronronne de concert. J’ai dû me lever à un moment tout de même, mais quelques minutes plus tard, Sookie me regardait plutôt gentiment. ...

Lire la suite

Les collègues

Après 3 nuits et 4 jours sans nous voir (c’est vraiment le grand maximum pour les abandonner les pauvres chatounettes), Arya et Sookie ont été un peu traumatisées et elles ne nous quittent plus. Elles nous surveillent du coin de l’œil, et quand le chéri est allé bosser à Paris, elles ne m’ont pas quitté d’une semelle. ...

Lire la suite

Poil ou brique ?

Lundi soir, Sookie et Arya posaient toutes mignonnes au soleil, et j’ai voulu les photographier. Mais évidemment dès que je m’intéresse à elles et que je pointe mon téléphone : Arya vient pour se faire caresser et ronronner dans mes jambes, Sookie se fige, se renfrogne et juge. Hu hu hu. Mais le lendemain, mon regard tombe sur les répliques en briques des chatounettes, et...

Lire la suite