The Incredibles

Ah là là, je préfère le titre en anglais, je n’aime pas trop cette traduction : « Les Indestructibles ». Littéralement « Les Incroyables » ou « Les Extraordinaires » auraient été beaucoup plus adaptés je trouve.

Mais sinon j’ai trouvé ça excellent !!! Vraiment c’est encore un très bel opus de Pixar. Déjà d’un point de vue image de synthèse, il n’y a rien à dire tant c’est superbe, mais là en plus, ils se permettent d’y greffer un style graphique tout à fait innovant et efficace. Les personnages sont très bédés des années 50/60, un peu à la SuperMan avec des corps disproportionnés et des tronches taillées à la serpe (ça fait aussi penser au « Hercule » de Disney). La bande sonore ajoute aussi à cette ambiance jazzy, un peu Chicago des années 50.

Robert Parr est un super héros, ainsi que sa femme Helen et ses enfants qui sont tous dotés de pouvoirs extraordinaires. Mais l’âge d’or de l’héroïsme est passé (à cause de procès « made in USA » de dommages et intérêts, l’anecdote est très drôle), et les super héros se voient contraints à s’intégrer, à travailler comme tout le monde et à cacher leurs particularités au commun des mortels. Bob a trop de mal à ne plus être un héros, et quand il est contacté par une agence gouvernementale, il n’hésite pas à rempiler.

L’intrigue rebondit toutes les dix secondes et le thème du super héros permet bien sûr les fantaisies les plus comiques avec une galerie de personnages bien hétéroclites et hauts en couleur. Et puis, des personnages secondaires qui sont assez croustillants. Notamment, un personnage clef qui est Edna Mode, la styliste italienne dans toute sa splendeur. Nous étions deux (pédés) à vraiment rire sur ces scènes, et je sais que les homos seront sensibles à ces répliques particulièrement queer qui font mouche à chaque échange. Edna est doublée par Brad Bird en personne (le réalisateur), et je pense que les français ont fait très fort en prenant Amanda Lear pour la VF (j’ai super envie de voir ce que ça donne, rien que pour cela).

Bah et bien sûr, la morale est disneyienne au possible, mais bon, pas stupide non plus. Cela reste un film à regarder avec ses n degrés d’humour, qui n’a certainement pas la même qualité graphique et le même souffle que Némo, mais qui est un divertissement drôlement réussi.

The Incredibles

12 Commentaires

  1. raaah comme je me tate grave pour aller le voir en français celui-là..y’a la reine Amanda, quand meme..la VO est drole ? J’hésite, j’hésite…IL parait que les scènes d’edna sont les plus droles du film, donc pour une fois en vf, non ?

  2. Hihihi ! On arrive grosso modo à la ma critique.
    Mais par pitié ! Arretez tous de comparer The Incredibles avec Nemo !
    Est ce qu’on comparerait Spiderman avec le Grand Bleu ! Non et pourquoi ? Parce que ça n’a rien à voir !

  3. > Garfieldd : Pfff ! Je ne suis pas sûr que c’était de cette adresse e-mail-là dont je parlais. Et puis, celle-là, on peut pas la copier-coller. J’ai trop la flemme de la taper sur mon clavier. Et de toute façon, c’est pas à toi que je cause. T’es pas la secrétaire du Matoo, à ce que je sache. :hum:

  4. En français le titre « LES INCROYABLES » aurait eu un double sens, le sens « INCREDIBLES » mais aussi « UNBELIEVABLES ».
    Je suis d’accord pour dire que « LES INDESTRUCTIBLES » n’est pas très adéquat, mais « LES INCROYABLES » aurait été pire franchement… « LES EXTRAORDINAIRES », pas mal en effet.

  5. How wonderful it is! Today, I had seen the film – « The Incredibles » this afternoon, my father also had seen this film in this evening. This cartoon movie is powered by Disney-Pixar.
    In this film, I love the people’s sensation, scene, bugbears. The scene is so sublime.
    With the great imagination.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages