Scoop

On attendait de pied ferme ce second film de Woody Allen à Londres, et avec sa nouvelle égérie : Scarlett Johansson. Cela donne une excellente comédie telle que Woody sait les concocter. Du coup on peut être un tantinet déçu car le film n’a vraiment pas l’ampleur et l’originalité du précédent, mais je n’ai pas boudé mon plaisir à retrouver le réalisateur-acteur angoissé chronique et ses répliques burlesques. Du Woody Allen classique qui joue dans le registre comique, et qui se met en scène. Cette fois il est un magicien new-yorkais (évidemment), le grand Splendini, aussi névrosé et verbeux qu’à son habitude, mais à l’humour tout aussi irrésistible.

Scarlett Johansson est une étudiante en journalisme qui est mise sur la piste d’un sérial killer par le spectre d’un journaliste tout récemment cadavérisé. Il lui apparaît alors qu’elle est sur la scène d’un théâtre, dans la boite du magicien Splendini qui doit la faire disparaître. Elle se lance alors dans une enquête à l’aide du magicien, et parvient à faire connaissance avec le suspect dénoncé par le fantôme : le fils de Lord Lyman (Hugh Jackman). Ce dernier s’amourache de la jeune journaliste qui lui fait croire qu’elle est une riche américaine, et que Splendini est son père, un industriel qui fait dans le pétrole.

Vraiment c’est du classique de chez classique, et dans la construction de l’intrigue, qui s’auréole cependant d’un je ne sais quoi d’Agatha Christie (certainement la touche anglaise policière), dans les personnages et dans la mise en scène. Les amateurs de Woody Allen ne seront pas dépaysés, par contre cela manque peut-être un peu d’originalité du coup… Même les répliques les plus saillantes qui m’ont énormément fait rire, sont des lignes tellement typiques qu’elles en perdent un peu de piquant. Tout de même, j’aurais adoré pouvoir vous retranscrire les dialogues lorsqu’il parle de sa fausse fille, ou quand il explique qu’il ne pourrait pas vivre en Angleterre car ils conduisent du mauvais côté, et il a toujours peur de mourir en voiture. Ou bien encore quand il répond à une femme qu’il est né de confession hébraïque, mais qu’il s’est converti au « narcissisme ». Et le summum quand il raconte qu’il est mince mais qu’il ne fait pas de sport, car son aérobic c’est son angoisse. Quand il stresse, c’est comme s’il faisait de la gym. Sooooo Woody !

Donc une bonne petite comédie Allenienne à la sauce à la menthe et à la confiture d’airelles qui se laisse déguster avec plaisir. D’autant plus que Hugh Jackman… *soupirs*

L’avis des copines : Niklas, Patrick, Rouge-Cerise, Orphéus, Zvezdo.

Scoop

9 Commentaires

  1. Oui, on n’est pas très dépaysé dans ce film, mais on ne boude pas son plaisir. Zvezdo a mis un lien vers les répliques du film. J’aurais presque envie d’aller le revoir juste pour ça d’ailleurs.

  2. Pour les bilingues, la VO non-sous-titrée est encore meilleure.
    Mais suis-je le seul pédésexuel à trouver Scarlett Johansson très très very « rhaaa lovely »:love::love::love: ? Sa peau, son sourire, sa poitrine!!!!:love::love::love: Est-ce grave docteur ?:gne:

  3. Sarlett johansson : à se damner…mais lui aussi, Hugh Jackman, comme dit Matoo, « soupirs »…au sortir de la piscine à sauver la belle sirène…..toujours aussi bien ce Woody!!

  4. Haaaaa Woody. Ou l’éternel recommencement. Le même film depuis 50 ans, périodique et précis, avec son lot de bonne phrases et de scènes poilantes. Ma citation préférée :
    La vie n’a aucun but. Rien n’est durable. Même les oeuvres de Shakespeare disparaîtront quand l’univers se désintégrera
    a+:love:

  5. ça lorgne du côté de Meurtres mystérieux à Manhattan et Le sortilège su scorpion de Jade mais le film est à voir pour quiconque connaitraît une baisse de forme ou de morosité passagère, ça requinque !!! vive Woody !

  6. Je ne sais pas si ça ta fait le même effet mais la derniere scene ressemble a un testament cinema.
    bon je persiste et je signe Hugh il domira pas dans la beignoire! soupir

  7. On est tous d’accord, Hugh Jackman-niam-niam ! Ce qui était sympa, c’était de le voir dans un rôle de méchant. Il s’en tire très très bien !
    Scarlett Johansson, j’attends surtout de voir ce qu’elle va donner dans le Daliah Noir…
    En tout cas, SCOOP m’a aussi fait passer un excellent moment.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages