ll mange un boeuf

Cela ressemble à « Je mange un oeuf » de Nicolas Pages, mais c’est « Je mange un boeuf« . Je me demande combien de temps, on peut écrire un OVNI pareil (et que je trouve assez digeste et bien écrit). A suivre !

6 Commentaires

  1. coucou Matoo:) Bon, tu dois bien t’en douter, je n’ai pas donné de nouvelles quand à ce stage LOL. En vérité, j’ai du mettre le terme  »communication » dans tout ce qui me plaisait et j’ai pensé à toi parce que je savais depuis GA que tu bossais en marketing blablibloblu… Je suis redirigé vers DDB agence de comm’ qui me semble bien plus me correspondre :) En fait, c surtout pour ton dernier gros article sur tes névroses de  »fucked-upper » qui m’a fait sourire;-) je m’y suis reconnu parfois. on dépasse tous ce stade un jour ou l’autre:) mais voila, le truc c’est que j’aurais super aimé te rencontrer en live comme ca parce que tu sembles vraiment interessant mais anyway, j’ai déjà tenté l’expérience et elle s’est révélé earthquakienne lol:) mais bon, je pense que tu sais déjà un peu ce que je pense de toua (cf mon blog) donc voila! be free:pompom:

  2. Un blog que je suivrai certainement, ne serait-ce en souvenir de l’effet libérateur que Nicolas pages, à travers ce livre (ses autres écrits me convainquent moins), eut sur moi (à l’instar de B. E. Ellis et C. Angot).

  3. Mes hommages messieurs & messieurs :afro:

    Quelques lignes pour répondre à vos interrogations :

    – Glauque? Non, je ne pense pas, mais si c’est le cas, c’est que ma vie est glauque ! Je ne fais que reproduire le plus fidèlement possible mes faits et gestes. Et après tout, le terme glauque est parfois un sacré compliment.

    – Matoo : combien de temps, combien de temps…la rengaine de Stephan Eicher (un petit Suisse comme Mr Pages) correspond particulièrement à mon état d’esprit. Je te rends grâce d’avoir souligné ce point. C’est INTERMINABLE. L’écriture est vraiment épuisante, et mieux vaut ne pas prendre même un jour de retard ! Au bout du processus, le danger, parfois, d’écrire sur sa vie plus que de ne la vivre. Et sous le tapis tout un tas d’autres questions, et de doutes, et de queues de poissons, et de libération…

    – SCOOP mon projet prendra fin, pour des raisons symboliques, à J + 121. Récompense à celui ou celle qui saura me dire pourquoi !

    Sur ce, bonne lecture et merci à tous
    (Matoo, ci-joint mon mail)

    Le Baron Rouge

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages