Le complexe Soljenitsyne

Difficile de parler d’un mort sans en faire l’hagiographie, mais j’ai lu aussi beaucoup trop d’articles qui n’ont pas un instant évoqué les parts d’ombre de ce grand écrivain, Alexandre Soljenitsyne. Assouline prend le parti (respectable) de se concentrer sur l’oeuvre littéraire et de passer pour un moment sous silence les activités politiques de l’auteur, mais au moins il le dit clairement. Têtu annonce plus clairement la couleur en mentionnant l’homophobie du personnage, tandis qu’Embruns reprend les propos de Mélenchon qui ne mâche pas ses mots. Cossaw me paraît très juste lorsqu’il titre « Entre piédestal et échafaud« .

8 Commentaires

  1. Personne n’est irreprochable. Effectivement, il avait des opinions detestables sur certains sujets mais il avait aussi une vision des choses tres particuliere qui merite, je pense, qu’on s’y attarde (et non pas qu’on y adhere).

    C’est comme Melenchon. Autant il a des arguments tres interessants sur de nombreux sujets, autant son soutien a la Chine contre le dalai-lama me revolte.

  2. Bon, je vais me faire détester de l’immense majorité des lecteurs de Matoo… enfin, je suppose.

    Si les victimes étaient irréprochables, la justice serait plus simple !

    Soljenitsyne était « un vieux con réac de droite, nationaliste et homophobe et bigot et tout ce que vous voulez… »

    Sauf qu’il a été déporté au goulag pour avoir critiqué Staline.

    Comme disait je ne sais plus qui : « tant que subsistera dans les têtes la hiérarchie qu’avaient établie les nazis dans leurs camps, le nazisme ne sera pas tout à fait vaincu ; la bête immonde ne sera pas tout à fait morte ! »

    Même le pire des fachos – et je ne crois pas qu’il l’était – ne méritait pas ce qu’il a vécu !

    Alors, lisons ce qu’il a écrit de son calvaire. Lisons aussi ce qu’il a écrit de l’enfer de ses compagnons de bagne. Et, pour le reste, lisons-le en nous souvenant que Gide était pédophile (au sens actuel du terme) ; qu’Aragon était stalinien ; que Foucault a applaudi la prise du pouvoir par Khomeiny ; que Sartre a écrit les pires imbecillités sur l’URSS ; que même Malraux a encensé Mao ; que…

    Il n’a pas été un ange !

    Mais cela ne suffit pas à le disqualifier…

    Enfin, à mon avis !

  3. Non mais ho; Mélenchon, au secours !!!!!

    Il y avait eu le fort intéressant: « T’en connais, toi, des Lituaniens ? J’en ai jamais vu un, moi ! »

    Là, on a eu droit à ceci que j’ai encore en travers de la gorge:

    « L’apologie de Soljenitsyne, « grand penseur de la démocratie contre la stalinisme+, me fait mal au coeur parce que je pense à tous ces malheureux qui, eux, dès la première heure, ont mené leur lutte sans être gavés d’honneurs, de colifichets dorés, de résidences, de protections de toutes sortes comme l’était Soljenitsyne au seul motif qu’il était de droite »

    Ben voyons. Il confond goulag et paradors ou quoi ? Heureusement qu’il n’ya pas que ça au PS….

  4. C’est assez triste de voir que le gars est devenu un gros réac sur la fin de sa vie. Directement, ça me fait penser à Kerouac, qui aussi suivit le chemin des sales cons sur le tard. :/

  5. Soljenitsyne: avoir beaucoup souffert n’empêche pas de faire encore souffrir les autres. Etre un « intellectuel » n’empêche pas d’être un gros c… de nationaliste intégriste (moulte exemples)
    :-(

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages