Twilight – Chapitre 2 : tentation

Oh mein gott!! Ils ont remis le couvert, et c’est piiiiiiiiiiire que le premier épisode !!! Mais comment ont-ils pu commettre une merde pareille !?? J’avais vu le premier à New York avant le débarquement en France, et j’avais été rassuré par les rires des spectateurs. Mais force est de constater que ce truc fonctionne basiquement et « premier degré » chez certains et certaines ! Dingue !!? Bref, même si le premier film était neuneu, asexuel, prude et puritain, même si les vampires brillent au soleil et font des parties de baseball endiablées dans la rosée, même si le film puait l’eau de rose frelatée, il fallait bien que je vois la suite ! Hé hé hé.

On m’avait dit que le premier n’était pas terrible mais que ce second film serait meilleur… Eh bien j’ai encore préféré le premier moi. Parce que là on va juste de Charybde en Scylla. Toujours pas de sexe, alors que ça pue et ça dégouline tout le long de film de manière plus suggestive et beaucoup plus amoral encore que s’ils se mettaient simplement à s’enfiler comme d’honnêtes jeunes gens. Non là, on nous colle un troisième larron, Taylor Lautner qui a la bonne idée d’aller se faire couper les cheveux, et un trio amoureux douloureux, alors que le triolisme n’a pas été inventé pour les chiens merde !! (Et puis même Taylor est un peu « chien » lui même les soirs de pleine lune, donc ça collait aussi !) Et c’est compliqué, et Bella est plus chiante que jamais, et Edward plus blafard et scintillant au soleil.

Le pire dans ce simulacre de comédie romantique goth c’est qu’ils ont supprimé ce qui faisait la qualité principale du premier : montrer des vampires qui font des trucs de vampire. Car entre les loups pas toujours bien intégrés en 3D, moi je préfère de bons combats de vampires ou même un match de baseball (Mein gott, j’en suis à regretter le match de baseball du premier !!!). Donc sur un scénario cousu de fil blanc, nous observons Bella succomber au charme de Taylor Lautner qui éclipse en effet assez facilement Robert Pattinson à l’aide d’une technique plutôt prosaïque mais efficace : il passe tout le film à poil en train de forcer sur ses abdos ou de bomber son torse de rêve. Sinon en gros, le film se termine à peu près comment il a commencé, et dans les plans et dans le fil de l’intrigue principale.

En ce moment, on ne peut pas dire qu’on soit à cours de vampires au cinéma ou à la télévision. En revanche, il y a beaucoup mieux à voir dans ce domaine que ce film là, même s’il a indéniablement lancé une mode. En regardant ce film, je me disais que la série « True Blood » du génialissime créateur de « Six feet under », Alan Ball, avait vraiment réussi à imposer un style, une histoire, des personnages, et de quoi satisfaire des goûts très divers là où Twilight n’est vraiment qu’une infâme mélasse.

Je ne sais pas si j’irai voir le troisième, je suis maso et j’aime bien parfois voir des merdes pour me marrer ou me vider la tête. Mais là, je crois que j’ai atteint ma limite de tolérance !!

L’avis des copines : Brice, Kitt, Nicolinux, ZéroJanvier, Lâm, NeimaD, Zep (qui parle super bien de True Blood).

Twilight - Chapitre 2 : tentation

6 Commentaires

  1. Je suis bien d’accord. Et il paraît qu’il ne se passe rien de plus dans le trois, donc là je crois que je passerai mon tour…

    Bon sinon, depuis le temps que j’entends parler de True Blood et sachant tout le bien que je pense de Six Feet Under, il faut vraiment que je me plonge dans cette série.

  2. J’ai trouvé le livre chiant à mourir (beaucoup plus que le premier tome), le premier film affreux… J’avais vaguement encore un doute pour aller le voir le 2e, tu viens de me l’ôter ! Merci :-D

  3. Le 3 est le seul que je serais tenté de voir, le réal derrière étant quand même le mec qui a fait Hard Candy & 30 Jours De Nuit oO. Et il paraît que dans le 3 il se passe enfin des trucs genre ils font le sexe et Bella tombe enceinte

  4. Il est amusant de voir les retours des presentatrices americainnes. Au lieu de dire que le film est une merde sans nom, elles disaient « Si vous voulez voir de beaux muscles et de beaux garcons vous ne serez pas decus ».

    Comme quoi.

  5. Quand j’étais jeune et que j’avais un boulot où j’usais ma cervelle, je raisonnais comme toi, un bon gros film primaire et idiot ça lave le cerveau ; sans compter la parfaite daube du dimanche soir on téloche qui me permettait d’écluser le repassage en retard.
    Je ne saurais dire quoi de l’avancée en âge, l’urgence de l’écriture ou quelque chose qui ferait que les daubes hypercommerciales sont de plus en plus nulles à même plus en rire, mais ça ne fonctionne plus. J’en suis même à quitter la salle pour des films simplement trop scolaires, prévisibles ou moyens. La vie est devenue trop courte, plus de temps à perdre.
    Tout ça pour dire, profite tant que ça te permet encore de décompresser.

    (Les bouquins, c’est plus triste : comme j’ai à présent beaucoup de lectures « obligées », il m’arrive de devoir en reposer d’excellents, et parfois de n’y pas revenir parce que d’autres se sont empilés – grands regrets -).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages