Petit con…

Je matais la télé cette aprème, tranquille le chat dans mon panier, et je me souvenais d’avoir souvent entendu des vieux donner des conseils péremptoires concernant la guerre avec pour seule argumentation que eux l’avaient faite et pas nous. « tu ne sais pas de quoi tu parles gamin… » J’ai toujours été dérangé par cet argument, parce qu’il n’est bien sur pas valable en tant que tel, mais aussi parce que je ne pouvais pas rétorquer autre chose (en effet, je pense que c’est mieux d’avoir connu des « choses » pour en disserter ensuite et prendre position).

Et là je réagissais tout connement à l’année de naissance de Chirac… 1932. Autrement dit, ce vieux con de 71 ans avait 7 ans en 39 et 13 ans à la fin de la seconde guerre mondiale. Aussi, je n’entendrai plus aussi souvent ces arguments spécieux puisque les protagonistes de 39/45 sont tout bonnement en train de casser leurs pipes. Evidemment, il y a toujours un conflit pour faire montre d’une expérience que j’ignore… et j’étais en train de téter ma mÔman alors qu’il avait combattu en Indochine ou en Algérie. Mais en terme d’idéologie et de politique, je ne crois pas qu’on ait de conflit plus significatif et marquant que la seconde guerre mondiale.

Les politiciens et vieux conx actuels sont donc exactement au même niveau et avec le même arbitre que le petit con que je suis.

Mais bon… j’ai bien le temps de devenir un vieux con à mon tour, pour dire aux mômes qu’il tétait encore leurs mÔmans tandis que je vivais les guerres du Golfe I et II (tranquille le chat dans mon panier).

Enfin, je croise les doigts pour cela n’arrive pas. Ce blog me le rappellera (mouarf, tu parles).

2 Commentaires

  1. Moi aussi ça me fait bondir cette notion stupide selon laquelle avoir fait l’expérience d’une chose équivaudrait à la connaître. Rien n’est plus profondément abruti que ça. C’est comme si, sous le prétexte que j’ai perdu ma mère quand j’étais petit, je venais me poser en expert sur le méchanisme psychologique derrière le deuil. Je l’ai vécu, mais j’ai tout à en apprendre d’un psy qui accepterait de m’en instruire.

    Pareil pour la guerre. Ou pour tout. L’expérience a une portée affective très forte. Ce n’est pas quelque chose de rationnel. Ca éloigne d’ailleurs fortement de la rationalisation.

    Bref, j’emmerde les vieux. :)

  2. Et encore du racisme anti-vieux… a toutes les pages… histoire de rentrer dans le moule du jeune homo francais de moins de trente ans et avoir la chance de pouvoir rencontrer des jeunes homos francais de moins de trente ans pour soi-disant s’éclater… putain de France pourrie va !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages