De l'importance de la distanciation

Hier soir, M. et moi avions invité à dîner deux potes de gayvox. Nous avons passé une très bonne soirée à bien tchatcher et rigoler.

A chaque fois qu’une rencontre entre internautes de ce genre de site a lieu, on en vient souvent à parler de l’addiction des uns et des autres. Je suis d’ailleurs un bon exemple en la matière, puisque camé à toute sorte de sites depuis bien des années !! (1997) Mais c’est vrai que je me suis calmé, étant donne que le net a toujours été pour moi avant tout une manière de rencontrer quelqu’un. Et quand je surfais dans ce but, je me disais toujours « et si ? », et je ne déconnectais pas ! En effet, je chattais sur cara par exemple, et quand je voulais arrêter, j’avais toujours un mec qui m’accostait et je me disais qu’il fallait que je le zappe mais… « et si ? » Donc je restais un peu, une heure ou deux… et puis rebelote !

Hier, on a évoqué des gens qui sont bien accrocs et bien malheureux surtout. Souvent ce sont des mecs dans leur quarantaine et qui se sont « révélés » homos assez tard. Ils ne comprennent et surtout n’acceptent pas le côté virtuel et parfois subversif du net. Ce sont les proies faciles de tous les trolls et fakes du coin qui s’en repaissent jusqu’à faire très mal. Ces internautes perdent pied et ne se distancient plus de l’écran. Je pense que ça peut mal finir, je ne suis donc plus étonné de ces cliniques ou psychothérapies adaptées à ces nouvelles atteintes psychologiques. Et les agresseurs sont autant à plaindre que les victimes.

4 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages