Livre 4 – XLIV

Tout ce qui arrive est aussi habituel et prévu que la rose au printemps et les fruits en été ; il en est ainsi de la maladie, de la mort, de la calomnie, des embûches et de tout ce qui réjouit ou afflige les sots.

Pensées pour moi-même, Marc-Aurèle.

4 Commentaires

  1. c’est vrai, mais pourtant un bémol : même si on ne devrait donc pas se réjouir ou s’affliger de ces choses qu’on savait arriver de toute façon, c’est bon d’exprimer ses émotions, de sortir ses larmes ou ses sourires … même si c’est pour faire semblant.

  2. Le riche ne finit pas automatiquement riche et le pauvre, pauvre…est-il habituel et prévu que l’hétérosexuel finisse automatiquement hétérosexuel?
    Si tout est prévisible dés la naissance, à quoi sert de vivre?
    Pensées pour moi-même, Joël.

  3. Car toute rose éclot pour faner à son heure,
    Tout fruit se décompose s’il n’est mangé ailleurs.
    Il en va des saisons comm’ de la vie des hommes,
    On trouve le temps long, mais il est court en somme.
    Kismet.
    Pensées pour des myosotis, Zanzi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages