Matoo en Pavel-Novotnýnie

Il me faut tout d’abord préciser que je suis tombé sur Fcrank (resplendissant de retour d’Alicante) alors que je partais en Pavel-Novotnýnie en arrivant à l’aéroport de Roissy ! Ah les blogueurs, ils sont partout !! :mrgreen:

Eh oui, me voilà à Prague en République Tchèque, et quel est l’intérêt majeur culturel de ce pays sinon le grand, le seul, l’unique Pavel Novotnýýýýýýý ! D’ailleurs, comme je ne connais pas un mot de tchèque (comme pour le suédois quoi), j’ai décidé de dire « Pavel » pour bonjour, et « Novotný » pour merci, et un peu de « pavelnovotný » pour le reste à la schtroumpf la la ! :mrgreen:

Bon mais je les attends encore les Pavel Novotný parce que pour le moment Prague c’est surtout blindé de touristes anglais, allemands, italiens, espagnols et franchouillards. On est bien tombé sur deux trois pédés qui hantaient cette ville kafkaïenne (littéralement), et j’ai alors mon gaydar qui s’est mis en route et qui a fait « plip plip plilp ». Alors si vous êtes à Prague ce week-end, et que vous entendez derrière vous « plip plip plip », ne vous retournez pas, c’est moi et je vous ai repéré avec votre dégaine de pédé des Carpates (Quoi les Carpates sont en Roumanie ? Naaaan !!). J’ai donc plipé plusieurs fois, et ça marche assez bien, car en général les garçons en question me dévisagent, et se retournent même en se demandant certainement pourquoi je me mets ainsi à faire « plip ».

Evidemment, j’ai fait mon petit benchmark avant de partir, et j’avais en mémoire quelques endroits gays pour les soirées. Manque de pot, le seul dont je me suis souvenu hier soir, et qu’on a retrouvé, est un bar post-nucléaire qui s’appelle « U Rudolfa », et qui était blindé de bears de plus de 40 balais. On a descendu les quelques marches qui mènent à l’endroit, et là une trentaine de regards « ours » nous ont simplement déshabillé !!! Ca m’a donné de folles envies de me mettre au centre et de chanter tout fort : « BEAR FORCE 1, OUH AH OUH AH ! », mais au lieu de ça on s’est caché dans un coin, on a bu un verre, et on est rentré. ;-)

Trêve de balivernes, Prague !!! Aujourd’hui, nous avons tourné dans tous les coins « notables », et on en a pris plein la vue. Pas étonnant que ce soit une destination aussi prisée que Paris, cette ville est d’une beauté stupéfiante, d’une richesse architecturale inouïe, et découvre des points de vue à couper le souffle. Comme à Paris ou dans d’autres grandes capitales européennes, l’histoire est à chaque coin de rue, et les monuments traversent les temps pour en témoigner.

Ce qui m’a le plus bluffé c’est que presque chaque immeuble a une facture spéciale, que ce soit Art Nouveau ou baroque, ou bien un badigeon pastel sur une architecture sobre du siècle dernier. Du coup de simples rues offrent parfois des spectacles auquel on ne s’attend pas forcément.

Immeubles dans le centre de Prague

Sinon on a fait les classiques des classiques en terme de visite, mais tout en étant très étonné de la richesse de la ville et de sa modernité (j’avoue qu’on s’attendait un peu à un truc « Europe de l’est post-soviétique »). Le centre-ville est magnifique même s’il est totalement investi par des hordes de touristes (dont nous), et si quelques endroits finissent un peu par ressembler à Disneyland. Malgré tout, les façades et les monuments ainsi mis en valeur forcent le respect.

Place du centre-ville de Prague

L

Nous avons un temps idéal pour marcher des heures dans Prague, et nous ne nous en privons pas du coup. On est évidemment allé marcher sur le fameux pont Charles, mais c’est surtout les panoramas sur celui-ci qui m’ont plu.

Pont Charles - Prague

Pont Charles - Prague

Pont Charles - Prague

Le Château de Prague est un ensemble incroyable, avec une cathédrale gothique de toute beauté et flamboyance.

Cathédrale Saint-Guy - Prague

Et l’on aperçoit même par delà les arbres, le bout d’une tour dont l’origine n’est pas totalement inconnue ou dépaysante…

Tour Eiffel de Prague

En outre, pour le moment on a très bien mangé, on a trouvé les praguois plutôt sympathiques, et on n’a qu’une envie : continuer à profiter des splendeurs de la ville.

Et ce soir, nous allons explorer un peu plus en profondeur, les bas-fonds du milieu gay tchèque. Attention, Pavel Novotný, nous voilà ! :mrgreen:

14 Commentaires

  1. Rien à voir mais anecdotique : mon agrégateur préféré a arrêté le résumé du billet à « … quel est l’intérêt majeur cul » :-)

    (voilà, ça, c’est fait)

  2. Oh, curieux, ça me dit quelque chose ;-) Pour le côté ex-pays de l’Est, je te propose de passer voir la Gare, c’est limite oppressant. Plafond bas, sombre, beaucoup de bruit (métro ligne C, station Hlavni nadrazi). Et bon séjour ;-)

  3. ne pas rater le pitoyable métronome aussi, mais qui permet de s’imaginer le gigantisme du monument de Staline qu’il y avait là. Bon accessoirement, tu as une superbe vue dégagée sur Prague et qq choupinous skatter autour du socle

  4. ça donne envie de voyager tout ça :D
    (ne refait plus de lien pour pavel novotnyny !! de click en click, on tombe sur des hommes qui font Plus mal à la tete les uns que les autres !!! :p :love:

  5. Moi le nom de Novotny m’évoque Queer as folk (c’est à dire Hal Sparks)… Et c’est au moins aussi excitant!!!!:redface: Bon séjour à Prague et essaie de passer outre les nombreux touristes!!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages