La grandeur d'un destin se fait de ce qu'on refuse autant que de ce qu'on obtient.

Cette phrase m’avait marqué dès la première fois, lors de la découverte sur France 2 il y a presque 15 ans de ce téléfilm incroyable qu’est « L’Allée du Roi ». Cette fresque romanesque de Françoise Chandernagor, qui dépeint toute la vie de Madame de Maintenon, est une réussite, que j’avais d’ailleurs placé dans mon panthéon personnel. Françoise Chandernagor fait donc exprimer cette pensée à Françoise d’Aubigné, petite fille désargentée d’Agrippa d’Aubigné, qui fut Madame Scarron avant de se lier à la Montespan, puis de devenir au final l’épouse de Louis XIV.

Entre les comédiens fabuleux (et Dominique Blanc en tête), les décors et costumes somptueux, cette langue du 17ème siècle irrésistible, et la plume de Chandernagor pour nous faire revivre cela avec toute la verve voulue, mais surtout une histoire passionnante et romanesque à souhait, tous les ingrédients sont réunis pour un chef d’oeuvre. « La grandeur d’un destin se fait de ce qu’on refuse autant que de ce qu’on obtient. » Ah, ah, le destin… On pourrait relire tout Marc-Aurèle !

Mais en vérifiant que cette phrase était bien de l’écrivain, et vraiment pas de l’ancienne reine de France, j’ai été surpris de constater que la citation exacte avait en fait un sens relativement différent.

Il y a ceci de singulier dans la vie qu’elle offre autant de bonnes occasions à ne pas manquer que de fausses à écarter; la grandeur d’un destin se fait de ce qu’on refuse plus que de ce qu’on obtient.

Françoise Chandernagor, L’Allée du Roi.

A moins qu’il y ait une erreur, étant donné que je n’ai pas le bouquin (j’ai trouvé cela sur le net), la manière dont la phrase a été tournée dans la version télévisuelle donne un sens presque tout autre. Cela m’a amusé de le constater…

9 Commentaires

  1. Je pense qu’on peux faire confiance à Evene.fr pour la justesse de leur citation. Donc, il y a bien une différence entre le film et le livre à priori. ;op

  2. Prochaine Etape: Louis XVI, 40 ans plus jeune, avec son autre favorite, Françoise-Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, Marquise de Montespan, dans Angélique et le Roy.
    Jooooooooooooooooooffrey!

  3. Je trouve la version originelle autrement plus noble que l’ersatz doucement édulcoré en ceci. Savoir dire « non » est une réelle force de caractère dont seuls les grands savent user avec sagesse afin de refuser des honneurs trop facilement gagnés, au détriment de la laborieuse reconnaissance de leur véritable travail. Dans une société corrompue au diktat de l’image et de l’immédiateté, la phrase de Chandernagor devrait être remise au goût du jour et méditée tous les matins au réveil : plus qu’un fin trait d’esprit, c’est un art de vivre.

  4. Angélique c’est un mythe, ô, Chondre, Hiiiiii !!!! _o\ \o/ \o/ \o/ \o\ (les fans hystériques de Matoo qui lancent une hola !)

    Rhô mais quelle beauté ce commentaire, non ? lol (faut le lire à haute voix pour que l’effet soit total) on dirait du Gérard de Narval

    \o/\o/\o/\o/\o/\o/\o/\o/\o/\o/\o/\o/\o/\o/\o/ (la foule des lecteurs en délire devant tant de présence d’esprit)

  5. Matoo-chéri, ton poids en chocolat de¨Pâques!! J’adore ce livre, j’adore le XVIIème français, j’ai bcp aimé ce téléfilm et j’adore Dominique Blanc! Si t’étais pas déjà marié, je t’enléverai!
    Il faut donc absolument que tu lises le livre, notamment parce que ce destin hors norme d’une femme restée dans les mémoires seulement comme une bigotte ennuyeuse – à tort!- est raconté avec force et parce que tu vas te régaler des expressions et termes d’époque (florilège pers : « enfance », pour enfantillage, « dragée » pour bonbon au sens large, « charme » pour sortilège (dans le vocabulaire amoureux), etc.). ;-))))

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages