Le Choc des Titans

J’avais déjà raconté dans mon article sur mon panthéon cinématographique la raison pour laquelle le film original de 1980 était culte pour moi. C’est un de ces films de l’enfance qui fait qu’il reste gravé en moi avec les souvenirs jubilatoires du minot émerveillé. Donc il était difficile à cette version 2010 de relever le challenge, mais comme en plus c’est une merde, ça l’est encore plus. Arf.

Le film de 1980 était un gentil navet digne d' »Olympe et les dieux » (si certains se rappellent de cet odieux anime qui mélangeait sans vergogne tous les mythes) mais qui avait de chouettes dialogues et une certaine classe (il faut dire avec Laurence Olivier en Zeus et Ursula Andress en Aphrodite, ça le faisait), et surtout bénéficiait des effets spéciaux du dieu de l’époque : Harry Rayhausen. Je m’attendais un remake simple et efficace, qui pallierait simplement le manque d’effets numériques de l’époque. Oh là là, pas du tout !! Le scenario a été remodelé mais juste à moitié de quoi le rendre complétement inepte et parfois juste incohérent. Il y a des pans entiers du film qui n’ont ni queue ni tête, et font apparaître le tout encore plus débile.

Malgré tout le film reste bien efficace et distrayant. J’ai en outre bien choisi une version non 3D, et je pense que c’était beaucoup mieux ainsi. On retrouve donc la quête de Persée qui découvre qu’il est un demi-dieu, et doit sauver la princesse Andromède du sacrifice au Kraken auquel elle est destinée. Il y a le lot de combats avec des monstres mythologiques (belles scènes avec Méduse, j’avoue), et les dieux qui participent allégrement aux péripéties des mortels. Arf, d’ailleurs les dieux sont aussi kitsch que dans la version originale. Mein gott, ils ont pris exemple sur Saint Seiya et Zeus porte une véritable armure de chevalier du Zodiaque toute rutilante !!!

Le beau Sam Worthington continue de s’imposer dans des rôles au charisme d’une transparence rarement atteinte, et je crois qu’il ferait bien de se recycler chez Mustang ou Raging Stallion. Il faut aussi noter que l’on fait innocemment ressembler des grecs à des romains de l’époque des meilleurs péplums des années 50, et que le clin d’oeil à la chouette Boubo (élément essentiel du film de 80) ne m’a que cruellement rappelé à quel point elle me manquait. Bref, c’est un bon film pop-corn d’un dimanche soir de désœuvrement intellectuel et émotionnel (si si quand même).

L’avis des copines : Nicolinux, Juju, Raph et Fred.

Le Choc des Titans

6 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages