Blogopathie Pheelienne

Rhaaaa en voilà un qui écrit pendant des années et dont j’ai toujours aimé la prose, et qui comme beaucoup tire sa révérence en ne laissant aucune trace. Cela me met toujours mal à l’aise quand il ne reste rien de ces posts, et que c’est comme si ça n’avait jamais existé (c’est comme ça que ça marche sur le net). Même si je comprends sa démarche, c’est dommage…

Il arrive un moment où le blog devient un piège, je suis tombé dedans. ce qu’on pense écrire pour soi se retrouve lu par des personnes qu’on ne connait pas et par des personnes qu’on connait et ça n’a plus rien d’anonyme ou de personnel. J’ai livré des choses sur moi, sur ma famille, ma vie qui m’effraient. A un moment la limite ne se fait plus. Ce qui au départ était un jeu, un moyen de partager des coups de cœur musicaux, des bêtises sur soi devient un monstre qu’il faut nourrir et pour peu qu’on soi dans un moment difficile on franchit un jour une limite sans s’en apercevoir. J’ai déjà supprimé des blogs par le passé sans rien en garder car ce n’est pas une œuvre. J’y ai passé beaucoup (trop) de temps, d’abord en m’amusant et en devenant non plus une personne mais un personnage dans lequel j’étouffais puis j’ai voulu rectifier le tir, me décoller une image en voulant montrer autre chose et je suis tombé dans un exhibitionnisme dont l’indécence me laisse un goût amer tant elle semble frôler la maladie mentale. C’est devenu une addiction, une facilité.

Extrait de l’article « Pivoines » de Pheel, sur son blog.

6 Commentaires

  1. Moi aussi ça me fait bizarre quand quelqu’un arrête en effaçant tout (en plus que maintenant je sais combien c’est illusoire). Le sentiment que dès lors que publié l’article et ses commentaires n’appartiennent plus à qui l’a écrit mais à la collectivité – un peu comme pour les livres de papier en fait -.

    PS : je dois être un peu un robot, j’oublie toujours de cocher la case

  2. Je viens de découvrir ton mail et ton post. Merci, je te réponds dés que j’ai fait mes 8HOO de sommeil. Bises

    Sameplayer > Je n’ai plus de stats car tout a été effacé mais je suis sur que tu dois être dans le vrai.

    Tactac > tu pueras TOUJOURS des pieds dans mon coeur.

    Brad > Je ne suis pas mort. je vais continuer de te laisser des comms de merde sur ton blog et sur FB^^

    Gilda > Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages