Antony and the Jonhsons (« She’s so Blue ») à la Salle Pleyel (invité par Laurie Anderson)

C’est donc à Laurie Anderson, que je ne connais absolument, que nous devons l’excellente idée d’inviter de nouveau Antony à Pleyel pour un concert. Et il n’a pas dérogé à sa réputation ou ses précédents concerts, c’est-à-dire qu’on sent toujours son extraordinaire fragilité. Il y a sa timidité à fleur de peau, ses paroles hésitantes, ses anecdotes barrées, et il se met à chanter. Mein gott. Quand sa voix troublante et claire, son timbre puissant et déchirant viennent faire vibrer la salle Pleyel, le temps est suspendu. On pouvait sentir cela dans le public en communion pendant les quelques morceaux mythiques où le chanteur a encore excellé.

C’est un privilège d’assister à ses concerts, et je sens que ça ne durera pas si longtemps. On ne peut pas être un artiste aussi fragile et qui exploite autant ses affects et sa sensibilité pendant des dizaines d’années. Et Antony est un chanteur de live, c’est sûr !!

Antony and the Jonhsons ("She's so Blue") à la Salle Pleyel (invité par Laurie Anderson)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages