Avant – Après

On vit aujourd’hui avec des objets qui modèlent notre environnement à beaucoup d’égards. On voit bien qu’en matière de communication par exemple le téléphone mobile ou Internet on révolutionné notre manière de transmettre et recevoir l’information. Et quand je parle à des mômes, je me rends compte qu’ils hallucinent de penser qu’on a pu vivre sans téléphone portable avant.

Or je me rappelle d’un monde sans portable, mais aussi sans Carte Bleue, sans ordinateur personnel, sans Web, sans email etc. Et les périodes de transition et d’adoption des nouvelles technologies sont de plus en plus courtes, on voit que quelques années après l’utilisation du mail, on se demande comment on pratiquait avant pour communiquer dans une entreprise. Et même pour garder le contact avec ses potes ou sa famille, quelqu’un de retors au mail est déjà un paria (ne parlons pas de l’allergique au portable encore plus rare). Toutes ces innovations ont forcément une influence sur la structure et le fonctionnement de notre société. On se dit aussi facilement que la révolution va en s’accélérant plus les années passent, et que les bouleversements technologiques sont de plus en plus déstabilisants, réformateurs et facteur de mutation de société.

Mais en réfléchissant un peu à quelques exemples proches, je pense que ce n’est pas si simple et logique. En effet, si je réfléchis à mes parents… Ma mère est née en banlieue parisienne, dans le 95. Dans son coin, ils ont eu l’électricité en 1967. Donc jusqu’à l’âge de 17 ans, ma mère s’éclairait à la bougie et la lampe à pétrole. Remarque, je suis sûr que mon petit cousin aurait l’impudence de me sortir avec le même étonnement amusé que jusqu’en 1998, Matoo passait tous ses coups de fil d’une cabine téléphonique, et passait des heures à attendre ses potes en retard. Mes parents se sont mariés en 1973, ma mère m’a raconté qu’ils avaient attendu deux mois pour avoir le téléphone, une durée classique… En 1975, ils ont eu leur première télé couleur. Au début des années 80, elle avait offert à mon père une calculette CASIO à 8 chiffres qui faisait les 4 opérations : 350 FF. Et avant ? On écoutait la radio, on utilisait des règles à calcul et surtout le calcul mental. Et avant ? On lisait beaucoup pour se divertir, on s’écrivait pour communiquer, etc.

Dernièrement, je discutais avec ma grande-tante (ma fameuse grande-tante de 88 ans), et elle me serinait comme tous les ieuves sur le fait « que c’était mieux avant » (avec l’accent de Cabrel c’est encore plus désopilant). Mais elle m’a avoué qu’une chose avait vraiment considérablement changé son existence à l’époque. Une chose qui avait réellement modifié la condition féminine et participé à l’émancipation de la femme. Il s’agit de la machine à laver. (Ah !?) Et là, elle m’a expliqué le processus horrible que représentait le lavage du linge à la main au lavoir dans ces années de servitude domestique. Et cela, elle l’avoue encore aujourd’hui, c’est le truc qu’elle ne veut plus faire, la raison pour laquelle elle ne veut plus revenir en arrière, quitte à retrouver l’univers idéal et immaculé de ses vertes années. Plus jamais de lavage manuel ! Bon, en outre, il faut dire qu’elle était femme de ménage, alors ceci explique peut-être cela… 🙂

En conséquence, il ne faut pas croire qu’on vit une époque si intense en bouleversements technologiques qui changent la vie. Cela fait longtemps que le processus est en marche et qu’il modèle la société au fur et à mesure de son expansion. Aujourd’hui, l’informatique et Internet son certainement les rouleaux compresseurs qui redessinent une bonne partie de notre environnement familier, scolaire, professionnel, voire même culturel, amical ou affectif. Et moi-même, je me demande, mais comment j’ai fait sans un mobile ou sans un mail jusqu’à 21 ans !!
Et en fait avec le recul, ça allait plutôt pas mal !

6 Commentaires

  1. En consultant des thèses rédigées au début des années 80, je me demande encore comment on pouvait avoir le courage de faire ça. Et avec le recul, ces thèses de science tenaient plus du dossier de candidature aux Beaux-Arts… :mrgreen:

  2. Oli a raison. Quand je vois la thèse de mon directeur de thèse sur les supercalculateurs, en 76, j’hallucine. Mon atari des années 80 était plus puissant !
    Moi, ce qui me fait surtout rire, c’est le fait que les gamins ne me croient pas quand je leur dit que petit, FT1 était en noir et blanc et je regardais Casimir sur FR3…

  3. La machine à changé la vie des femmes ! Et que dire du fait qu’elles n’ont eu le droit de vote qu’en 1946 ! Elles peuvent encore nous en parler nos grand mères et grand tantes, c’était hier ! De même, elles n’ont eu le droit de gérer leur propre compte bancaire qu’à partir des années 60, ce qui voulait dire n’être plus sous la tutelle du mari ou du père !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages