Crime d’horreur

La dépêche évoque un crime « d’honneur », mais je ne crois pas qu’on puisse appeler cela autrement qu’un crime d’horreur ! Je ne pense pas que ces pratiques barbares soient légion en Turquie (je connais la tendance caricaturale des journalistes parfois, et je pense qu’on peut trouver pareille histoire sordide en Gaule), même si l’article précise qu’il y ait assez de cas pour que le gouvernement s’en inquiète.

Il s’agit d’une toute jeune fille de 14 ans qui a été enlevée et violée quatre jours durant par son ravisseur. Elle a réussi à s’enfuir et à retourner chez elle, le violeur est alors arrêté mais la famille estime que pour laver son honneur, la jeune fille doit mourir. Ainsi, elle est étranglée par son frère et son père avec une corde électrique, et son corps est ensuite enterré dans la forêt. Une dénonciation a finalement révélé la véritable nature de la disparition de la jeune fille, et surtout remis au devant de la scène ce fléau des crimes « d’honneur » dont les victimes sont des femmes, déjà bien stigmatisées dans cette société machiste.

Je suis écoeuré de constater que jour après jour, malgré les luttes acharnées de générations de femmes et d’hommes, la condition de la femme est une notion qui n’est pas universellement reconnue par tous. Dans pas mal de pays, elles sont encore les victimes systématiques de sociétés sanguinaires et rétrogrades. Et la France n’est pas à particulièrement classer dans les bons élèves quand on voit le recul auquel on doit faire face dans les mentalités d’aujourd’hui. Ce que le mouvement « Ni putes, ni soumises » met en exergue, c’est bien que des femmes en 2004 aient à revendiquer cela et que ce ne soit même pas un simple état de fait d’une société équitable et humaniste. Dire que les femmes doivent encore se battre pour obtenir l’égalité… et dans tant de domaines… moraux, sociaux politiques et ces putains de moeurs qui nous engoncent dans une gangue passéiste dégueulasse et imbécile.

Et plus globalement, lorsqu’on voit un épisode pareil aux portes de l’Europe, on peut raisonnablement craindre pour l’avenir, et être encore plus vigilant pour éviter que des idées délétères viennent polluer les fondements mêmes de notre société laïque et égalitaire.

Comment un père et un frère peuvent en arriver à assassiner leur propre fille et soeur parce qu’elle s’est faite violée ? Comment peut-on en arriver à un tel système de valeurs ?

Je ne peux pas m’empêcher de penser à cette jeune fille reubeu, il y a quelques mois, qui se faisait violer et passer dans une cité (proche de celle d’où je viens en plus, vers Pontoise). Elle s’est même faite agressée dans les wc du tribunal de Pontoise où elle venait témoigner contre ses tortionnaires. Des filles de la cité l’avaient attiré pour qu’elles servent aux mecs dans les caves. Une histoire sordide de chez sordide à 40 kilomètres de Paris, France. Et je me souviens bien de la fin de l’article (Le Parisien bien sûr…) qui disait que ses parents l’avaient envoyé au bled… morts de honte.

Putain, mais que se passe-t-il ?

Crime d'honneur en Turquie Procès des tournantes au tribunal de Pontoise

15 Commentaires

  1. Il se passe qu’on a beaucoup plus de boulot à ce sujet désormais qu’il y a vingt ans. Il se passe que la copine qui m’a dit qu’aujourd’hui les anti-sexistes étaient obsolètes car le sexisme n’existe plus est un conne. Je le lui ai dit.

  2. on a beaucoup de mal (mâle?) à en finir avec la loi du « Père » et du « Frère » en ce bas monde…
    Déjà dans la Bible (pareil pour les autres textes religieux) les femmes sont soit des Vierge (Marie) soit des traitresses (Eve) soir des putes reconverties (Marie-Madeleine)…
    vision caricaturale? peut-être, mais les « héros » de la Bible ne sont-ils pas systématiquement des hommes (sans parler de Dieu bien-sûr…)?

  3. l’Eglise Catholique a reconnu que les femmes avaient une âme au 19ème siècle… Le droit de vote a été accordé aux françaises en 1946… Avant on considérait qu’elles étaient trop gouvernées par leurs hormones pour avoir un jugement sain… Mais c’est vrai que nous avaons un vision vachement évoluée de la femme…
    Plus sérieusement, je trouve « confortable » (pardon pour ce mot dans ce contexte) de justifier l’inommable par la notion d’honneur…
    :berk:

  4. Te voilà bien dépressif ce soir… tu devais pas parler de cul, nan ? Ca aurait été plus réjouissant.

    Enfin, malheureusement, c’est la triste réalité des choses – je préfère la technique de l’autruche personnellement… c’est pas très responsable, I know.

  5. j’ai eu connaissance de cette information au journal télévisé: ce crime est d’une atrocité abominable et c’est pour cette raison qu’il n’est pas de bon ton que la Turquie rentre dans l’Europe. Ce pays a encore beaucoup de chemin à faire pour les Droits de l’Homme, ainsi que l’accepter dans les mentalités.
    Il faut arrêter de traiter les femmes comme des objets, elles sont l’égal des hommes. Elles ont la dignité, l’honneur, l’intelligence et elles représentent l’avenir des êtres humains, alors il faut les respecter et agir dignement avec elles.

  6. Garfieldd : c’est pas un peu plus vieux, genre XIIIe siècle ?
    Sinon, je ne sais jamais quoi dire sur ce sujet. On penserait bien avoir fait avancer les moeurs par la loi, mais la preuve est là : les retards de certains, les choix de retour en arrière ou pire de suivie de concepts débiles comme l’honneur de la famille à ce niveau là… c’est vraiment à :berk:
    Le problème : comment ^peut^ t-on apprendre aux gens à lutter contre ces barbarismes (en l’occurence, c’est vraiment ça), l’éducation, le civisme, la lutte contre l’obscurantisme (exemples récents à l’appuis)…. aucune idée de l’impact.
    En tout cas, forcer les « vieux » à changer. Parce que ce sont eux qui transmettent de valeurs de ce niveau… Imposer un changement radical d’idées.
    Mais cela s’apparente alors à une sorte de fascisme. A qui d’assumer ?

  7. Juste : le connard qui s’appelle goldstar tu peux te souvenir de la meuf qui s’est faite carbonisée y’a deux ans?
    Alors…la Turquie, ton nombril, ta mère…Pov’crétin, rentre chez toi.
    Sinon Matoo je t’aime (bien).

  8. [Pas taper ds.! Pas taper!]
    Tout le problème de ces discussions, c’est qu’on fait vite dans la déploration ou l’étalage de bons sentiments gnangnan, le tout étant oublié jusqu’à la prochaine dépêche AFP… La réaction du Tatou qui picole a hélas au moins le mérite de la franchise 😐
    Mais bon, il reste finalement rassurant de voir qu’il y a autant de bonnes volontés qui sont « potentiellement » mobilisables pour défendre le droit des femmes à être seules maîtresses de leur destin…

    >Garfieldd: en fait, et sauf votre respect Monsieur le Proviseur:langue:, non seulement on craignait des femmes qu’elles fussent gouvernées par leurs hormones (arf!), mais plus prosaiquement, on avait surtout peur de l’influence présumée des curés et autres directeurs de conscience sur leur vote. (Les hommes politiques de gauche étaient terrifiés à l’idée de voir des cortèges de bretonnes cathos voter en troupeau pour la droite conservatrice, guidées par leur bon pasteur leur répétant « même dans l’isoloir, Dieu te voit ma fille »…) D’ailleurs, pour éviter l’angélisme qui règne un peu ici 😈 , il serait bon de rappeler que les femmes ont très longtemps eu un vote plus conservateur que les hommes… (Par exemple c’est le vote féminin qui a fait élire De Gaulle puis Giscard contre Mitterrand en 1965 et 1974!). Bon, je vous rassure, depuis les années 1970, la distribution electorale des femmes s’est rapprochée de celle des hommes.Ouf… :gene:

    Quant-à savoir si l’adhésion de la Turquie à l’UE peut favoriser l’émancipation des femmes.. euh.. ça fait un peu sujet de dissert’ en 5 heures, alors joker! (Et moi aussi Matoo, je l’aimeuh bien d’abord :roll:)

  9. C’est aussi pour cela que j’ai précisé dans mon post que je ne pense pas que ce soit une généralité en Turquie, et que je ne jette pas la pierre au pays entier aux vues de ce que nous sommes aussi capable d’engendrer en termes de moeurs rétrogrades !!! Moi genre une faction extrémiste d’un quelconque pays qui défile en scandant « les pédés au bucher », je suis même pas sûr de les vouloir dans l’Union Européenne ! :blah:

    New ! M LeMaudit a un blog !!!!! 😯

  10. Sohane a été brûlée en france c’est vrai mais sa soeur a ensuite utilisé les médias pour crier sa révolte, ce qui a permis de créer le mouvement « Ni putes ni soumises »…En Turquie, quand un incident de ce genre arrive, il vaut mieux se taire…Tout cela est une différence de mentalités et il y a du chemin à parcourir à ce niveau-là (j’espère que tout le monde a compris mon message)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages