Le vrai est au coffre (Denis Lachaud)

Le vrai est au coffre (Denis Lachaud)

J’ai vraiment beaucoup aimé l’écriture du bouquin, et c’est un roman très fort et intrigant. D’abord une histoire dans la peau d’un gamin qui a quelques problèmes avec ses camarades, et puis une grave rupture dans le récit, et quelque chose de très différent. Le début m’a fait penser à la classe de neige de Carrère tandis que la suite avait un ton...

Lire la suite

Seul dans le noir (Paul Auster)

Je lis Paul Auster depuis 1995, et depuis je n’ai que rarement manqué ses parutions. Comme pas mal de ses fans, je suis assez circonspect de ses dernières oeuvres. Ce n’est pas mauvais, loin de là, mais un peu décevant tout de même. Disons que c’est un peu comme s’il avait une bonne idée, et qu’il en faisait un bouquin, mais pas plus que cela. On retrouve...

Lire la suite

La Porte des Enfers (Laurent Gaudé)

Petite déception pour ce livre, alors que j’en attendais beaucoup de bien… Ce n’est pas inintéressant ou franchement mauvais, loin de là, mais j’en ressors avec un petit goût d’inachevé et de « So what? ». Pourtant j’ai bien été accroché par l’intrigue de base, et surtout par cette grande dissertation sur la mort et tous ses effets chez les...

Lire la suite

La mort du roi Tsongor

J’avais beaucoup aimé le soleil des Scorta, dont j’avais parlé ici-même. Et on m’avait surtout conseillé de lire ce bouquin là, considéré comme un chef d’oeuvre de Laurent Gaudé. Je crois même que c’est Vincent qui me l’a acheté pour mon anniversaire celui-ci ! « La mort du roi Tsongor » est assurément un grand roman, un livre qui possède...

Lire la suite

Le soleil des Scorta

Un roman bien français de Laurent Gaudé, qui a eu le Goncourt en 2004 tout de même, mais dont le sujet, les protagonistes, l’ambiance (et les « sonorités, couleurs, sensations ») sont on ne peut plus italiens. Et plus précisément, nous sommes dans les Pouilles, dans le petit village de Montepuccio, c’est là qu’on suit la destinée de la famille Scorta sur une bonne...

Lire la suite

Dans le scriptorium

Ah un nouvel opus de Paul Auster, c’est toujours un événement important pour ses fans (dont je suis). Je ne peux pas dire que j’ai un jour été déçu par cet écrivain, même si son oeuvre a évidemment des hauts et des bas (et pas du tout les mêmes selon les gens), il a réussi à toujours se renouveler, tout en conservant un imaginaire et des codes bien personnels et typiques...

Lire la suite

Brooklyn Follies

C’est extrêmement difficile pour les lecteurs habituels de Paul Auster de parler de ses récents bouquins. Je lis le même genre de critique que celle que je m’apprête à faire sur des sites web où des lecteurs assidus laissent leurs opinions. Ce roman est certes marqué de l’empreinte géniale de cet écrivain que j’aime tant, mais il n’a pas la saveur des livres...

Lire la suite

La Nuit de l’oracle

Je suis fan de Paul Auster depuis presque 10 ans, et je ne rate donc pas un bouquin de lui. J’aime son univers, ses fables philosophiques, son surréalisme, ses délires fantasques et fantasmagoriques, ses dédoublements de personnalité, ses personnages, son écriture si simple et pénétrante. Enfin, j’adore quoi ! Bizarrement, le bouquin que je préfère de lui n’est pas...

Lire la suite