Vexin III

Samedi, M. et moi avions rendez-vous vers 14h avec un type que nous ne connaissions pas pour nous rendre à Beauvoir (où nous étions déjà le mois dernier) chez C. et C. pour deux petites journées sous le signe d’Hélios.

Le mec qui nous attendait était un peu borderline, homo ou pas homo ? En tout cas, il nous a fait la bise bille en tête. Il est markéteur dans un cabinet d’avocat, habite dans le 7ème, joli teint halé et corps bien galbé sous un ticheurte tight et un jean légèrement évasé aux pieds. Nous nous sommes regardés en coin avec M. pendant tout le trajet, regards complices qui en disaient long. Il faut dire que le bougre avait quelques atouts physiques pour lui.

Nous sommes arrivés vers 15h à la maison de campagne, sous un soleil de plomb. Nous avons aidé nos hôtes à tout installer pour la soirée où ils attendaient une trentaine de personnes. Pendant l’après-midi j’ai subrepticement questionné C. concernant la pédémétrie de notre bel hidalgo-convoyeur Séb. Elle m’a répondu qu’elle l’ignorait, en fait elle sait qu’il est grave branché nana, mais si elle apprenait qu’il était à voile et à vapeur, elle n’en serait pas plus étonnée que ça. J’ai répondu que nous non plus… Ce dernier a en effet passé le week-end à se faire bombarder le corps de radiations infrarouges et ultraviolettes pour parfaire son bronzage. Ainsi il a exhibé son corps élancé, son torse finement sculpté et légèrement velu (précieusement tondu en fait).

Le soir, nous avons fait un barbecue géant et puis passé une soirée très cool avec un tas de gens que je ne connaissais pas. Une annexe de la maison servait de piste de danse et les baffles étaient distribuées dans tous les coins du jardin, de quoi distiller une atmosphère bien festive. J’ai parlé à beaucoup de gens, qui se sont révélés bien sympas, même si évidemment je pourrais critiquer à l’envi (notamment quelques consultant gémini bon cru). C’est marrant, à chaque fois que je croise de nouvelles personnes je découvre qu’on est lié par le boulot. Là, j’ai parlé avec un mec qui connaissait un chef de produit avec qui je bosse, et une nana qui elle était en contact commercial avec une collègue.

M. était bien à l’ouest et a sombré tôt, direction le pieu, moi je l’ai rejoint pas trop tard non plus vers 3h30.

Dimanche, nous avons lézardé au soleil avec ceux qui restaient. Séb a continué son bronzage intensif pendant que nous nous réfugiions à l’ombre. C’était très agréable, j’ai pu faire connaissance de vraiment tous les amis d’enfance de M. et réciproquement. Nous sommes rentrés en train en fin de journée, car M. devait bosser le 14 juillet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages