PolyDating

Vendredi soir, nous étions invités chez Christine, une copine de M. (en fait l’ex du meilleur ami de M.), qui organisait un dîner avec quelques potes. Nous avons passé une excellente soirée à vraiment bien plaisanter et discuter. L’ambiance était hyper amicale, et je me suis rendu compte que je me sentais de plus en plus intégré à l’environnement intime de M. (au bout de presque deux ans c’est cool mais ce n’est parfois pas évident). Nous sommes partis un peu tôt (vers 2h), et nous nous sommes bien faits tancés par les autres, mais M. était bien naze et il devait aller bosser ce week-end, donc il préférait rentrer (Rhaâaaaââââ lovely en rentrant des plus mémorables !)

Cette soirée fut aussi l’occasion de rencontrer Jean-Philippe qui est le nouveau copain de Christine. Cette dernière a un peu galéré pour se dégoter un petit-ami, et sa soeur ainsi qu’une copine l’avaient inscrite, il y a quelques mois, à son insu à une séance de speed-dating. Elle s’y était finalement rendue, et évidemment, par le plus grand des hasards, elle avait passé une excellente soirée, croisé plein de gens marrants, et surtout avait fait une vraie rencontre qui s’était concrétisée par la suite. Je l’avais aperçu par hasard dans le métro il y a quelques mois, et elle m’avait confié en avant-première sa verte relation avec un type, et les modalités de leur rencontre. C’est toujours gênant de dire cela, mais elle me l’avait dit en rigolant et avec la légèreté qui lui est propre, en se disant que ça valait le coup d’essayer ! Elle savait de toute façon que M. et moi nous étions rencontrés par le biais d’un site web, et que, moi-même, je militais avec ferveur pour l’utilisation de tous les moyens pour copuler (ce n’est pas le verbe idoine pour dire « se mettre en couple » ????).

Et, en effet, le Jean-Philippe en question s’est révélé un mec adorable, plutôt mignon, paraissant attentionné et pas complètement déglingué. C’est surtout tellement cool de voir Chris aussi épanouie et heureuse, que je me dis : le jeu en vaut bien la chandelle !

Donc, je persiste et signe sur le fait qu’il n’y a pas de bons ou mauvais endroits pour rencontrer l’amûûûûûûûr !

D’ailleurs, quand je pense à quelques potes qui sont restés plusieurs années avec des mecs rencontrés au sauna ou dans un bordel ! Mouaaarf ! Après tout, si tout le monde y va, c’est qu’on peut forcément y rencontrer des gens aussi bien que soi.

4 Commentaires

  1. Je suis d’accord, à 100%
    J’ai bien rencontré mon premier amour à la piscine, et mon actuel copain dans un bar…
    Ton dernier paragraphe, au delà du sincère sourire qu’il m’insipre me donne à penser que tu n’as pas tort.
    Le vrai, gros, problème, c’est celui des timides qui n’osent aborder les personnes qui leur inspirent des sentiments amoureux (quelque soit le sexe desdites personnes)…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages