Eurovartovision 2006

Jamais je n’aurais imaginé qu’il puisse exister un spectacle aussi pédé que ça ! Plus gay que tout ce que vous pouvez concevoir, plus que la Gay Pride, plus que les Follivores, plus qu’un concours international de coiffure ou un salon mondial du gode ! Eh bien voilà, il y a l’Eurovartovision !

Il s’agit d’un spectacle « musical et théâtral » créé et organisé depuis 1992 par Vartoch’, et qui propose donc un jubilatoire et euphorisant pastiche de l’Eurovision. On retrouve donc 19 équipes de chanteurs et danseurs (filles et mecs) par pays traditionnellement participants à l’émission mythique, ils chantent dans la langue du pays, et présentent aussi une courte vidéo d’introduction. Le show est présenté par deux personnages : un grand type, sorte de Monsieur Loyal, et une drag totalement bitchy et irrésistible : la pétulante Gertrüd. Ajoutez à cela un sémillant jury (par pays aussi) où l’on pouvait compter sur la présence et les votes (moins chauvins que dans la version originale du coup !) d’Armande Altaï, Chantal Ladessous, Catherine Arditi ou Desireless pour les plus connues.

Avant-hier c’était donc au Théâtre de Paris dans le 9e, et la salle (1164 places) était blindée de tapioles de tous les genres. Hallucinant !

eurovartovision_2006_theatre.jpg

Gertrüd et son compagnon ont donc présenté avec un certain panache cette 14ème édition de l’Eurovartovision devant une foule de tapettes extatiques. Les vidéos qui présentaient les groupes étaient tellement minables que c’en était pétant de rire, quand le vidéoprojecteur daignait fonctionner pendant plus de 21 secondes. Ensuite les groupes présentaient des performances d’un niveau tout à fait cohérent avec l’Eurovision. Donc drôles, parfois ridicules, pleines de créativité et de bon esprit, mais surtout d’un énième degré qui décoiffait carrément. Et les commentaires décalés et queerissimes de Gertrüd amélioraient encore l’effet hilarant des numéros.

Un petit tour des pays (ce n’est pas complet, et c’est mon portable donc pas terrible…), en commençant par la Norvège avec son inspiration très Magicien d’Oz… (aux US, les homos s’appellent aussi « friends of Dorothy »)

Eurovartovision 2006 - Norvège

J’ai adoré les italiennes qui ont présenté une fascinante histoire d’un amour déçu, et d’une fée des pizzas qui vient en aide à la pauvresse. Extraordinaire et super sexy !

Eurovartovision 2006 - Italie

La Suisse était représentée par un ange…

Eurovartovision 2006 - Suisse

La Belgique fut la grande gagnante de cette édition, avec un grand drag qui avait de superbes pompes en strass qui étincelaient dans toute la salle (je veux les mêmeuuuuuh).

Eurovartovision 2006 - Belgique

Et le Luxembourg avec Vartoch’ en Elvis, et un décor un peu fragile et brinquebalant…

Eurovartovision 2006 - Luxembourg

Et pour notre plus grande joie, Monaco était représentée par la mère de Vartoch’ qui interprétait tout simplement l’injustement recalée : « Coco Dance ».

Eurovartovision 2006 - Monaco

L’Islande avec une Madonna, une Britney et une Christina « new generation »…

Eurovartovision 2006 - Islande

Enfin, l’Albanie avec trois Britney en furie… qui ont terminé dans le plus simple appareil, mais qui mettait bien en valeur les jeunes hommes en question. ;-)

Eurovartovision 2006 - Albanie Eurovartovision 2006 - Albanie

Après un entracte qui a laissé le temps aux jurés pour délibérer, nous avons eu droit au traditionnel décompte des points, plus ou moins bilingue… et toujours aussi drôle.

Eurovartovision 2006 - Gertrüd

Ah vraiment, j’ai passé une excellente soirée (terminée à minuit passé), et on a ri comme des fous (folles). C’est étrange, je n’avais vraiment jamais entendu parler de ce truc là avant… Une soirée vraiment queer et délirante, qui ne se prend surtout pas au sérieux et avec plein de jolis garçons… Je serai là l’année prochaine ! :mrgreen:

Eurovartovision 2006

10 Commentaires

  1. Moi non plus, je ne connaissais pas du tout et n’en avais même jamais entendu parler… Mais tout comme toi, j’ai vraiment adoré !! :-) J’en serai moi ausi l’an prochain !! Un soirée mémorable !

  2. Hum, 1164 places et plein à craquer ? Bon moi aussi je viens l’année prochaine ! (à ce train là on rentre pas tous dans la salle, faudra pousser). :pompom:

  3. Un souvenir en passant : Gertrüd en civil (et en fait à poil) mimant, sur la plage de Pen-Bron, le calendrier des Dieux du Stade mois par mois avec pauses lascives, jeté de sable et string en varech. Hilarité générale, vivat de la foules :pompom:, applaudissements (et pour faire rire une plage naturiste gay…)

  4. Mais euh t’es vraiment pédé toua ? M’dame Vartoche te jetterait un cil s’il savait que tu n’avais jamais entendu parler de son bébé vant cette année… :ben:

  5. merci pour l’intérêt que vous portez pour cet évènement! rendez-vous le 4 juin pour les résas librairie blue book paris, fnac ou moi!!!0663461407 émission début mai sur france 5 (extraits pour ceux qui ne connaissent pas) à bientôt!!!!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages