44

Temps de lecture : 4 minutes

Putain mais ça continue !!! Les années s’alignent l’une après l’autre, inexorablement.

:croa:

Dire que j’ai commencé ce truc j’avais 26 ans, et que nous en sommes déjà là. Pffffiouuuuu. Cela fait déjà quelques années (depuis les 40 tout bonnement) que je ne fête plus mes anniversaires tous les ans. Cela me va bien, je n’aime vraiment pas être le centre de l’attention, et je n’aime pas trop recevoir des cadeaux. En revanche, je profite souvent de la période pour m’en faire plein à moi, et j’ai super bon goût, donc j’aime bien mes cadeaux d’anniversaire que je me fais à moi. Là j’avais envie par exemple de me mettre au vélo, et de voir si ça le faisait pour aller au boulot. J’ai profité de l’aide parisienne et régionale pour me rendre acquéreur d’un chouette vélo électrique pliant très orange.

C’est tout compact quand c’est plié, ce qui est super pratique pour le ranger chez moi, et après c’est un vélo pour petites personnes comme moi avec des roues de 16 pouces, mais l’assistance électrique est d’un confort absolu. Pas la peine de pédaler comme un dératé malgré les petites roues et l’absence de vitesse, alors évidemment ça ne permet pas d’aller très vite (la plupart du temps 15/20 km/h, et en pointe à 25), mais c’est très bien pour moi qui suis une vraie flipette sur la route.

Malgré tout ça, dimanche (le vrai jour), je suis allé chez ma maman à Osny, et nous avons fait un déjeuner très chouette de retrouvailles après confinement ET de nos anniversaires. J’avais été très peiné de manquer ses 70 ans il y a trois semaines, et désolé pour elle qui voulait organiser une grosse fête pour marquer le coup. Il faisait tellement doux ce week-end, et ce déj à l’ombre du noisetier, était drôlement sympa.

J’aime plutôt ce nombre de 44, alors que 43 c’était pas génial (Ce n’est même pas une question de pair ou impair, c’est comme ça, j’ai une sorte d’euphonie des nombres hashtag synesthésie). Mais c’est une des premières fois, où je me dis que là clairement, je suis vieux quoi. Alors, ce n’est pas un drame, c’est juste un constat. Et finalement c’est raccord avec pas mal d’autres faits. C’est toujours bien de décontextualiser pour repenser les choses avec un prisme différent, et interroger ses doutes existentiels. Là par exemple, le truc consiste à savoir quel âge j’avais lorsque mes parents avaient mon âge… Bon bah on tombe sur 18 ans, facile c’est l’année du bac, et donc tellement marquant comme moment qu’on se souvient forcément du contexte familial. Et donc à 44 ans, mes parents me voyaient passer le bac, l’aîné avait déjà quitté la maison, et le petit ne tarderait pas trop non plus. C’est un vrai signe pour moi, de se remettre dans ce contexte pour essayer de « jauger » cet âge là pour moi.

Après je ne m’amuse pas à faire des comparaisons et surtout pas des jugements de valeur. Chacun sa vie, et ses péripéties ! Et le temps passe forcément, quand encore aujourd’hui je passe devant un de mes repaires et repères des années 2000. Le restaurant L’Autre Café, rue Jean-Pierre Timbaud, qui était une institution pour moi, et où j’ai sans doute dîné des centaines et des centaines de fois sur les 25 dernières années.

25 oui, car je suis tombé sur ce post où j’évoque une soirée au Scorp’ de 1995. Je me disais « Oh putain 15 ans, ça date ce truc !!!! ». Et puis je réalise « MAIS NON PUTAIN C’EST 25 ans !!!! » Techno cat et Sweet Drop, tout ça a 25 ans, mazette !!

Pas la peine de me dire que je suis encore jeune et tout et tout, je le sais bien (même si c’est faux, mais ça vous rassure aussi). En tout cas, je mesure que j’ai encore sans doute quelques années encore à vivre. Et vraiment je n’ai ni regret, ni vraiment de désir de revenir en arrière, car on prend évidemment le bon et le mauvais en considération, et chaque époque a son lot de bonheurs et de malheurs.

Il y a quelques années, je m’interrogeais sur le fait d’avoir des supérieurs hiérarchiques plus jeunes que moi, et c’est d ‘ailleurs arrivé depuis. Il y a des phases comme cela, des « jalons » qui sont importants pour moi, car ils valident ou pas certains credo ou certaines attentes que je pouvais avoir de moi-même. Après je suis rarement déçu de moi, je suis plutôt dans l’acceptation sereine de mon destin, ou dans l’action visant à reprendre contrôle des choses qu’on peut contrôler (Marc-Aurèle mon chou si tu nous écoutes…).

Lundi, nous avons fêté les 37 ans d’Ikare (souvenez-vous, on avait célébré notre anniversaire ensemble en 2007 déjà) dans un parc à Pantin au soleil, avec quelques amis et connaissances. C’était doux, c’est chouette. Et j’ai fait quelques photos sur le chemin. La vie quoi. ^^

J'aime 4

15 Commentaires

  1. Mais c’est qu’il est encore tout jeunot, le Matoo! Bon… pour contexte, en décembre dernier mon cher et tendre et moi-même avons terminé un quatrième cycle du zodiaque chinois; c’est dire comme le temps passe! Beaux moments en famille, à ce qu’on peut voir. Et j’adooore le vélo.
    P.S. je poste via Firefox pour voir…

  2. Eh! bon anniversaire à toi!
    Et tu sais, il y en a , un peu plus vieux, qui aimeraient bien avoir encore 44 ans, cette jeunesse quarantenaire! Longue vie à toi, tes proches, et…ton blog!!
    PS: pour info, j’ai découvert Porsmoric i y a 10 jours. MAgnifique!
    PSbis: j’ai vraiment du mal à faire accepter mes commentaires …le captcha me bloque

  3. Matoo,
    Quel beau vélo !
    Et surtout, quel beau billet.
    C’est toujours un plaisir de te lire :sourire:
    Tu as le don rare de conter les petites choses qui font le tout une vie !
    Bisous bruxellois.
    Ben

  4. Bien sûr que l’âge n’est pas si important. Heureusement. On est toujours l’ancien de quelqu’un!
    Comment on le vit sans se prendre le chou sur les à côtés moins agréables (bobos, poids, tâches, ramollissement en tout genre…. :sourire: ) est important. Comment on reste en équilibre sur le fil de sa propre vie.
    Garde ta sérénité pour les 30-40 années à venir ; ça fait un bout de temps pour en profiter.

    Sur un autre sujet, sympa de revoir des images de notre ancien quartier!

  5. Cette photo – la première – est vraiment très belle.
    Celle de la cassette me fait vraiment sourire, un objet dont certains d’entre nous ont vu la naissance et la mort, ou presque, on ne s’imagine pas ce qu’on peut voir en une vie !
    Tu sais maintenant que tous les âges de ma vie apportent leur lot de bons moments même si oui ce putain de temps qui passe…
    Et tant pis, moi je continue à le fêter !
    Bises

  6. Quel joli vélo d’anniversaire !!! A-t-il un nom ? Ca serait chouette de se faire une promenade des vieux à vélos un de ces jours (les miens ne sont pas électriques, on verra donc si tu es aussi flipette et lent que ça :D)

    Quant aux années qui passent, oui, c’est étonnant parfois. De passer de « plus jeune » presque partout à « la team des vieux ». Je trouve que c’est globalement un signe de bonne santé : jusqu’ici, tout va bien.

    Et puis je ne sais pas toi, mais pour moi, c’est l’occasion de m’entraîner dès maintenant à jouer les vieilles dames indignes, j’adore. On va bien se marrer.

    1. Ah mais oui pour la promenade ! Je suis seulement frustré car je ne peux pas m’arrêter aussi facilement qu’à pied pour prendre des photos, et aussi qu’il faut un peu avoir son attention portée sur la route (euphémisme ^^ ). La dernière fois, je me suis arrêté une dizaine de fois parce que j’avais envie de regarder un truc, donc je suis dans un mode particulièrement « flâne ». :gene:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: