Au moins 600 ans que ça dure…

Parce que ce manuscrit du 15ème siècle nous précise :

“Hic non defectus est, sed cattus minxit desuper nocte quadam. Confundatur pessimus cattus qui minxit super librum istum in nocte Daventrie, et consimiliter omnes alii propter illum. Et cavendum valde ne permittantur libri aperti per noctem ubi cattie venire possunt.”

[Rien ne manque ici, mais un chat a uriné là une nuit passée. Maudit soit le chat qui a pissé sur ce livre, et à cause de cela beaucoup d’autres chats également. Et ne laissez pas les livres ouverts la nuit lorsque des chats peuvent venir.]

(J’ai vu cette précision sur Reddit)

[Source du manuscrit : Cologne, Historisches Archiv, G.B. quarto, 249, fol. 68r]

J’imagine que les chats étaient bien utiles dans les scriptoriums pour lutter contre les rongeurs friands de papiers et parchemins. Mais il faut ensuite en assumer les conséquences !

Et quelques touites plus loin, il y avait cette image que je connaissais aussi, mais dont j’ignore la source ou la véracité (mais c’est authentiquement drôle ^^ ).

J'aime 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: