Cloître d’Elne attenant à la Cathédrale Sainte-Eulalie et Sainte-Julie

Elne est une jolie ville aux accents médiévaux très bien conservés, et avec sur le promontoire de la ville haute un superbe ensemble épiscopal roman (du Roussillon) formé par la cathédrale et le cloître. C’était une ville importante et donc un évêché au Moyen-Âge, mais Perpignan lui ayant soufflé la vedette, tous les travaux et toutes les ambitions ont été stoppés à Elne pour se concentrer sur la nouvelle capitale et cathédrale. L’avantage de cela, c’est qu’on se retrouve avec une magnifique architecture romane, avec quelques caractéristiques gothiques, et surtout un cloître qui a le mérite d’avoir été très peu remanié depuis le XIIe-XIVe (époques de construction).

Clairement pour la cathédrale, on n’est pas dans du gothique flamboyant hein !! Mais j’adore son allure militaire et sa maçonnerie d’apparence grossière, qui contraste fortement avec les deux tours très élancées (la plus grosse est d’époque romane, mais l’autre est carrément du 19e siècle). Il y aussi cet étonnant portail qui contraste encore plus avec son beau marbre de Céret. On a lu qu’il s’agit sans doute d’un réemploi de la cathédrale primitive, d’où son aspect « antique ».

L’intérieur est très sombre et « gothique » au sens Mylénien ( ^^ ), car malgré la grandeur de l’édifice, les ouvertures sont vraiment petites, et on est donc dans un style bien roman, malgré les chapelles gothiques qui ont été ajoutées par la suite. Il se dégage une certaine majesté et sobriété de tout cet ensemble.

Le plus intéressant ça reste le cloître qui est directement connecté et accessible par la cathédrale (ou réciproquement puisqu’on entre en réalité par le cloître aujourd’hui). Il est également emblématique par sa beauté (il est tout en marbre blanc de Céret) mais aussi parce qu’il est un modèle du genre : « chaque galerie compte cinq piliers quadrangulaires et huit colonnes géminées réunies par des arcs en plein cintre« . J’avais visité ça avec mes parents quand j’avais une douzaine d’années, et je me rappelle avoir vraiment adoré les explications du guide sur les scènes bibliques sculptées sur les chapiteaux (ou les impostes des piliers1).

Et les scènes sont vraiment facilement reconnaissables même pour un béotien comme moi, et les explications aident bien évidemment. On est vraiment comme dans le décryptage des illustrations bibliques sur des retables, tableaux ou vitraux d’églises. On a par exemple le parcours des Rois Mages qui suivent l’étoile (et les dragons sculptés au-dessous que je trouve superbes). On est sur les décors les plus tardifs et élaborés du cloître : entre 1315 et 1325, période pleinement gothique.

J’ai aussi bien aimé cette scène de science-fiction qui défie l’imagination avec Dieu qui tire littéralement Eve d’une côte d’Adam. Et là on est sur la galerie la plus ancienne, du XIIe, en plein style roman.

Un cloître c’est aussi un jardin, avec toujours une belle vue sur les deux tours de la cathédrale.

On a aussi accès à une terrasse qui permet de bien voir l’architecture globale du cloître et son plan très régulier. C’est vraiment une petite visite très agréable, bien documentée et passionnante. A ne pas manquer si vous êtes dans le coin !

Notes de bas de page

  1. Je vous rassure je ne connaissais pas grand-chose sur le sujet mais on nous donne à l’entrée un papelard avec plein d’infos, et je suis allé me renseigner sur Wikipédia évidemment.
J'aime 4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: