Iwak #29 – Pièce

Sur une idée de la fée Kozlika en 2020, voilà Iwak (Inktober with a keyboard). Un mois d’écriture sous contrainte à la manière de tous ces dessinateurs qui publient de chouettes dessins sur les Internets. (#Blogtober ça fonctionne aussi.)

J’étais parti sur des pièces de monnaie ou de théâtre très intuitivement, mais le mot anglais c’est « patch », alors on est plus sur une pièce de tissus, mais moi j’aurais plutôt appelé ça un « écusson » avec cette acception. Et patch sinon, ça me fait plutôt penser à de l’informatique, et plutôt le côté obscur de l’informatique. ^^

Alors pour réconcilier les deux, je vous propose une petite promo avec l’émission de téléréalité absolument géniale et provoquant une immédiate assuétude : « Making It« . C’est pas trop mon truc les émissions de téléréalité, dans le sens où j’ai, je pense, passé l’âge pour les machins débiles de NRJ12 avec des teubés, mais je ne jette pas la pierre aux minots qui aiment ça. On a tous aimé des trucs débiles, et je n’étais PAS JEUNE du tout pour « Loft Story » que j’ai suivi assidument comme « tout le monde » (j’avais 25 ans ^^ ).

Mais j’avoue avoir été assez féru de quelques émissions musicales, pas du tout StarAc, mais carrément « La Nouvelle Star », au moins dans les premières saisons. Tiens d’ailleurs, il y a même quelques posts à ce sujet !! Mais les The Voice, la France a du talent, et consorts, bah non aucun intérêt pour moi (à part les quelques vidéos reprenant des trucs qui sortent de l’ordinaire, mais il suffit d’être sur Touiteur pour suivre ça). Et je n’accroche pas non plus aux grands classiques Kho Lanta ou L’amour est dans le pré, en revanche j’avais adoré The Island ou La Taupe, ou même les relookings de Cristina Córdula sur M6. Je suis très M6 dans ce domaine, c’est manifeste. ^^

Ces dernières années donc, rien de spécial qui me botte dans ce qui passe à la télévision françaiiiiiise. Mais dans le domaine de la téléréalité mondialisée et en bon pédé (oui madame je suis un bon pédé qui se respecte), je suis depuis la toute première saison en 2009 RuPaul’s Drag Race. Et alors je vous assure qu’en 2009, on n’était pas nombreux à regarder cela. C’est d’ailleurs grâce à Florian, aka Ikkkare dont certains se souviennent encore sans doute, que j’ai connu ce show. Et même s’il y a une certaine lassitude, j’ai du mal à ne pas regarder les nouvelles saisons, et il faut compter sur un certain renouvellement avec les versions UK et espagnole qui ont permis un nouveau souffle pas désagréable du tout. (Les versions US sont un peu trop « professionnelles » et justement à l’américaine…)

Et ce qui me plait vraiment énormément ce sont les émissions où l’habileté des candidats s’exprime. Ce sont souvent des artistes ou des artisans qui s’affrontent pour être soutenus dans leurs carrières et notoriétés. Il y a le très classique et efficace Project Runway, que j’aime beaucoup et qui voit des stylistes être dans une compétition assez féroce. 19 saisons et de multiples émissions dérivées ont fait de cette émission un véritable standard de la télé. Et j’aime bien car ce sont de bons artistes qui sont montrés, et on suit leurs démarches artistiques et leurs talents formels avec beaucoup de tension, d’émotions et dans un processus d’élimination assez haletant.

Mais ces derniers temps, sur un principe assez proche, il y a des émissions qui m’ont énormément plu et qui surfent sur cette même tendance. Sur Netflix, il y a « Glow up » qui suit des maquilleurs et maquilleuses en Grande-Bretagne, et c’est très drôle et plutôt bien fichu. En plus, on est clairement sur des gens plutôt popus et attachants, très passionnés et parfois super talentueux. Evidemment les présentateurs ou les jurés sont importants, et là Dominic Skinner et Val Garland (DIN DIN DONG!!) jouent un rôle majeur pour apprécier le show. Il y a aussi sur Netflix la production canadienne Blown-away (avec une traduction marrante en français : « En Verre et contre tous ») qui est carrément géniale (moi j’adore !). Ce sont des souffleurs et souffleuses de verre qui rivalisent de créativité et d’habileté pour produire des œuvres en verre, à la fois des œuvres d’art mais aussi des choses très utilitaires. Récemment, ils se sont essayés avec le travail du métal, mais c’est une émission très américaine et ce n’était pas terrible du tout, ça s’appelle Metal Shop Masters (« Total Métal » sur Netflix également).

Bon je passe également sur les émissions sur le tatouage, dont j’ai surtout aimé Ink Master parce qu’on est vraiment dans l’art du tattoo, le reste étant parfois vraiment débile et jouant sur le côté bas de plafond des artistes. Mais la meilleure émission de l’univers c’est sans conteste l’anglaise The Great Pottery Throw Down !!! Ah ça c’est vraiment de la balle. C’est une compétition de potiers amateurs qui réalisent des œuvres absolument dingues, et donne envie de s’y mettre aussi ! C’est autant sur les techniques, que l’habilité et le goût artistique des personnes rassemblées, et ce qui est cool c’est que ce sont des amateurs et amatrices. Donc c’est plutôt une compétition à la cool et sympathique, et en réalité rien à gagner à la fin, sinon d’avoir gagné le truc quoi. Les gens sont hyper attachants, et ce qu’on apprend sur les techniques de poterie ou les démarches plus artistiques sont simplement passionnantes.

Pour celui dont je parlais au tout début, et pour lequel j’ai mis mille ans à accoucher, c’est-à-dire « Making It », on est dans le domaine des makers, c’est-à-dire que des gens lambda fabriquent des choses eux-mêmes. Que ce soit de la déco, ou de la conception d’architectures intérieures ou extérieures, ou des déguisements, des choses à manger, c’est un champs très vaste, et une mode totalement virale de ces dernières années. L’émission comme celle sur la poterie est éminemment sympathique car elle repose encore sur des amateurs, et il y a un état d’esprit ultra chouette et adorable. Mais surtout, les deux présentateurs sont les gens les plus cool du monde selon moi : Amy Poehler and Nick Offerman, les deux stars de l’immense série télé « Parks & Recreation« .

Et donc tout ça pour vous dire que dans cette émission à mourir de rire, les candidats sont amenés à construire des choses de leurs mains, et ils reçoivent en seule récompense des PATCHS !!! Des petits écussons adorables qui témoignent de leur talent à aménager un abri de jardin en bar exotique, à créer un décor d’Halloween avec des objets de récupération ou bien à personnaliser un porche pour une fête spécifique. Et donc c’est bien une compétition, mais quand les gens perdent, tout le monde rigole et se fait des bisous, et les candidats restent là pour faire des conneries avec les deux présentateurs à la fin des épisodes. En plus de cela, Amy Poehler and Nick Offerman interviennent régulièrement et ils sont d’un tel désopilant que je regarde à la fois pour les réalisations, mais aussi parce que je sais que je vais beaucoup me marrer.

Bah mazette, pour un mec qui ne regarde pas de téléréalité, j’en fais des pages et des pages !!! ^^

J'aime 3

5 Commentaires

  • Et Face off, émission qui réunit des pro des effets spéciaux… tu ne connais pas ?
    (Ça passe en ce moment sur MCM…)
    Sinon chuis bluffé… va falloir que je fasse des recherches pour voir certaines émissions dont tu parles !

    • J’ai regardé un peu Face-Off mais je me suis vite lassé, je trouve que c’est limité en typologies de maquillage, et les compétiteurs ne sont pas très sympathiques. :gene:
      Regarde les potiers, en plus y’a toujours des participants très agréables à découvrir. :huhuchat: :chatlove:

  • HAN j’adore les émissions de potiers, et Glow Up ! (Et oui, ce « Din Din DONG ! » de Val Garland est inconique !)

    +1 sur les dernières saisons de RPDR US. Jusqu’à la saison 9 et la victoire de Sasha Velour, ça se renouvelait un peu tous les ans, les 4 saisons depuis m’ont laissé sur ma faim (même si les gagnantes ont clairement du talent, hein, juste que le show US est un peu aseptisé et surformaté désormais. J’aime bien regarder les version Holland, España et UK, parce qu’elles sont un peu plus diversifiées (et j’ai découvert que même sans les sous-titres je comprends ce qui se dit, y compris en hollandais, alors que je le parle pas LOL).

    J’ai pas regardé l’émission d’Amy Poehler, je vais y jeter un coup d’oeil à l’occaz 🙂

    Oh et si tu aimes blown-away, sans le côté compétition sur youtube il y a le Corning Museum of Glass (qui, au delà du musée, est aussi un lieu d’apprentissage) qui fait des vidéos (longues, 50 minutes, 1h, parfois plus) avec des artistes verriers qui viennent produire des oeuvres dans leur atelier – conférence. j’adore ! : https://www.youtube.com/user/corningmuseumofglass

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: