Livre 12 – XXVI

Lorsque tu t’impatientes contre quelque chose, tu oublies que tout arrive conformément à la nature universelle ; que la faute commise ne te concerne pas, et aussi que tout ce qui arrive est toujours arrivé ainsi, arrivera encore et arrive partout, même à l’heure qu’il est. Tu oublies quelle parenté unit l’homme à tout le genre humain, parenté qui n’est pas celle du sang ou bien de la semence, mais qui provient de la participation commune à la même Intelligence. […]

Pensées pour moi-même, Marc-Aurèle.

6 Commentaires

  1. Nous oublions quelle parenté unit l’homme à tout le genre humain. C’est même pire que ça, il paraitrait qu’on est tous à moins de cinq poignées de mains de Nicolas Sarkozy, de Cécilia Sarkozy, de Louis Sarkozy, de Jeanne-Marie, Judith… Et que vive la participation commune à une même Intelligence.

  2. L’est sympa le Marc-Aurèle, pas encore contaminé par la secte des chrétiens, mais toujours pas mal mâtiné de superstitions…

    Si les empereurs romains intéressent, je me permets de conseiller « Julien » de Gore Vidal, un journal apocryphe basé sur les Mémoires de Julien l’Apostat (361-363), successeur de Constantin. Julien qui a essayer de rabaisser l’Eglise catholique orgueilleuse, sans succès car cette dernière était déjà bien installée, riche et influente.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages