32

« 32 », ouai, depuis mes 28 ans, je note mes anniversaires ici comme autant de chiffres qui scandent les années. J’ai toujours été hyper sensible à mon anniversaire, ce jour spécial, qui n’est finalement pas grand-chose, mais qui marque dès qu’on a conscience de ce que c’est.

A 32 ans, je commence tout juste à assumer mon entrée dans la trentaine. Ce n’est pas encore parfait, mais je crois que petit à petit, je devrais réussir à bien m’y faire. A mon avis, je serai mûr juste au prochain changement de décennie, et il faudra tout recommencer. ‘tain de merde de vie ! Huhuhu. Le fait d’avoir un relatif équilibre dans ma vie aide certainement, même s’il me conforte aussi dans l’envie de tout foutre en l’air, juste pour me sentir un peu vivre, comme avant. Je tangue donc toujours entre les extrêmes, et m’interroge régulièrement sur « cette » vie là. Est-ce que je dois changer de boulot, changer d’orientation, enfin faire ce qui me plait, ou bien accepter de gagner ma vie pour mieux en profiter à l’extérieur du taf ? Le couple, est-ce que ça vaut le coup ? Est-ce que c’est viable ? La famille, est-ce que c’est celle du sang, du coeur ou les deux ? Comment ménager la chèvre et le chou ?

Bref, je n’ai pas fini de tergiverser et de me perdre dans mes sympathiques délires existentiels. Mais est-ce que cela s’arrête un jour ? Souvent, c’est après m’être bien pris la tête que je me sens mieux, au moins persuadé de pouvoir me poser un peu, une fois que j’ai complètement (ou que j’en ai l’illusion) fait le tour de la question, et pesé le pour et le contre. Une chose est sure aujourd’hui, mon chéri c’est le meilleur des chéris de la Terre. :mrgreen:

Je parlais déjà l’année passée des cercles amicaux qui fusionnaient dans tous les sens. Et les potes blogueurs, et les potes de potes, et les ex-blogueurs toujours très potes, et les amitiés qui s’élaborent et se fortifient avec les années. Je me rappelle quand dans les années 98, j’étais fustigé de toute part par des amis ou de la famille : « Oh là là, tu rencontres des gens sur internet… C’est bizzaaaaarre, c’est malsain… ». Et dix ans plus tard, c’est une affligeante banalité, et tout le monde le fait. Evidemment ça a apporté son lot de bonnes et mauvaises choses, mais rien n’est parfait… En tout cas, cela fait douze ans que je surfe, et un peu plus de cinq ans que je blogue, et tout cela a été largement plus bénéfique qu’autre-chose.

Je sais bien que la surconnexion aux réseaux a quelque-chose de déshumanisant, mais je crois moins que de passer ses soirées devant la télévision. Car au final c’est dans le contact, l’échange, la conversation, la lecture, que j’ai complètement remplacé la télévision dans mon environnement. Je n’ai pas de télé depuis dix ans, et je n’en veux vraiment pas. Je regarde des séries ou même des émissions de télé, mais de manière totalement asynchrone, et à petites doses. Je préfère tuer le temps en surfant sur wikipédia pendant trois heures, ou bien en blogant ici, en tchattant avec des potes etc. Cela n’a pas réduit ma vie sociale ou mes sorties en ville, je pense même que c’est une manière plus riche et agréable de meubler son temps-libre. Et surtout depuis cette époque, je n’ai jamais la sensation d’être seul ou isolé. Je me souviens de soirées tout seul à me faire chier ou à glander devant la télé, lobotomisé au bout de deux heures. Eh bien, depuis l’avènement du web, c’est presque impossible. Et c’est au choix, car lorsque je veux être seul et tranquille, je n’ai aucun scrupule à tout éteindre, à ne pas répondre au téléphone, et à écrire avec mon vieux stylo sur mon cahier Clairefontaine.

Bon c’est pas tout, mais joyeux anniversaire à tous mes camarades humains nés le même jour que moi !! Joyeux anniv’ à Colin Farrell donc !!! ;-)

Et à ce soir pour ceux qui pourront venir !!!!!!! :kiss:

20 Commentaires

  1. Bon anniversaire! T’en fais pas, c’est trés sympa la trentaine je trouve! Par contre, tu vas voir, c’est affreux, l’épidémie de « je deviens un réac qui vote à droite alors que j’avais des idées de gauche pour protéger « mon capital/mes enfants/jesais pas quoi » va commecer à toucher tes amis installés dans la trentaine. C’est assez effrayant…. :eek:

  2. Je vais pas pouvoir venir…

    Snifff….

    Joyeux anniversaire quand même, gros bisous, et profite bien de tout le monde ce soir!

    Ah et des bisous à Ikare aussi tant que j’y suis.

  3. Ouais tout pareil, bon 32 machins, tout ça. Je boirai à ta santé ce soir, sur la plage… on ne devrait être que 1500 à turbiner au champagne. Des gros bisous à Matoochou. ;-)

  4. Joyeux anniv en retard :D
    et tu as raison, la plupart des voix qui disaient  » sur internet ? mais c’est malsain ?!!?  » se sont tues ou presque et tant mieux. De toute façon je trouvais particulièrement stupide le paradoxe de leur discours :  » tu te désocialises sur internet ! / comment peux tu parler à tous ces gens que tu ne connais pas ?  » :help: :petard:

  5. Si tout s’est bien passé tu as dû recevoir un texto de moi pour ton anniv :-P

    Sinon, la réponse à « Mais est-ce que cela s’arrête un jour ? » est « non ». ;-)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Petite opération antispam à résoudre : * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

:bye: 
:good: 
:negative:  
:scratch: 
:wacko:  
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose:   
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail:   
:-(     
:unsure:  
;-)  
 
Partages