Mashrou’Leila

Avant-hier j’ai été profondément attristé par cette nouvelle via Twitter : le groupe Mashrou’Leila arrête de faire de la musique ensemble. Je les écoute tellement souvent, et j’espère régulièrement pouvoir me mettre de nouveaux morceaux sous la dent, à l’oreille et au cœur aussi. Malheureusement je devrai dorénavant me contenter de leur production passée.

https://twitter.com/RuruPepito/status/1569567455386955778

Je les ai découverts il y a peu de temps en réalité, seulement quelques années. C’est assez régulièrement que je suis les conseils ou les simples partages de gens que je suis sur Twitter. J’ai découvert comme cela, parfois par pure sérendipité, de super groupes ou chanteuses. Et quand on m’a mis sur la voie de Mashrou’Leila, ça a tout de suite été un choc, une révélation !! Une musique électro, rock, indé avec des paroles en arabe qui arrivent à résonner pour quelqu’un qui n’en comprend malgré tout pas le sens.

J’ai vraiment été happé, et lorsque j’ai lu les traductions qu’on trouve en ligne, ça n’a que confirmé mon émoi pour ce groupe. C’était le seul groupe ouvertement queer du monde arabe, avec une audience et une popularité importantes, et un chanteur qui assume parfaitement son homosexualité. Leurs textes étaient sulfureux pour la plupart des pays musulmans dans lesquels ils jouaient (mais en réalité très poétiques et parlant d’amour), et je regretterai toujours de les avoir ratés à Paris, lors de leur passage à l’Olympia en mars 2019.

Ils subissaient beaucoup de pressions, et étaient même persona non grata de certains pays arabes (et je vous rassure ils étaient aussi la cible des chrétiens libanais qui les trouvaient tout autant irrévérencieux), et c’est apparemment ces contraintes qui les ont amenés à cesser leur activité.

Vous vous souvenez peut-être de cette activiste lesbienne égyptienne qui s’est suicidée il y a quelques années, après avoir été arrêtée parce qu’elle avait brandi un drapeau LGBT dans un concert ? Sarah Hegazi était alors à un concert de Mashrou’Leila.

Le choupinissime Hamed Sinno, dans cette longue interview, évoque la fin du groupe.

Je vous conseille vivement de les écouter, c’est vraiment vraiment quelque chose !!!!

J'aime 1

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: