Infélinédités

Oui ça c’est quand on fait des infidélités à ses chatounets, et comme j’étais chez môman ces derniers jours, bah c’est clairement arrivé. On a eu un pote qui est passé les voir une fois à Nantes, et j’ai l’impression que c’était bénéfique, elles étaient traumatisées hier quand on est rentré, mais pas autant que la fois précédente.

Le chat de ma maman, Obi-Wan, est devenu un bel et grand chat de gouttière tigré qui est un de ces chat-chiens, donc il est adorable avec tout le monde, adore se faire caresser et vient quand on l’appelle, même s’il continue à fuguer régulièrement pendant plusieurs jours pour aller s’amuser dans l’outback local (en réalité des talus de l’autoroute déshumanisés mais sorte de havre de paix à la Mad Max pour la faune). Mais maintenant que ma maman peut le suivre et se rassurer sur le fait qu’il est dans ta tanière à 1 kilomètre et quelques, ça lui convient.

J’ai aussi fait connaissance d’une minette qui appartient à des voisins, et qui est toute aussi peu farouche. Elle est venue se faire caresser sans difficulté, et j’ai croisé sa maîtresse en lui disant de faire attention car un aussi beau jeune chat pouvait attirer les convoitises.

Et par le plus grand des hasards, alors que je revenais de ma promenade dans le quartier, je suis tombé sur la personne qui me gardait quand j’étais bébé. Elle habite toujours au coin de la rue, au coin de cette rue là en réalité. Arf. J’avais posté récemment cette comparaison entre la vue d’aujourd’hui et celle d’une photo de ma maman, arrière-grand-mère et grand-mère dans les années 60.

On a papoté quelques minutes, me demandant des nouvelles de ma cousine (qu’elle a gardé aussi) et surtout mes miennes. C’était très émouvant de la revoir, même si on s’aperçoit toutes les quelques années incidemment en passant en voiture dans le coin, et là on a bien parlé.

J’ai fait mon petit tour à la Viosne qui me fait toujours du bien.

Et aussi au parc de Grouchy qui commence à se revêtir de ses habits d’automne.

Nous sommes rentrés à Nantes samedi dans la journée, et nous avons retrouvé nos pénates et nos chatounettes, qui étaient bien heureuses des retrouvailles. ^^ Sur le chemin, j’ai photographié à la vitesse du tégévé, la zone de Mauves sur Loire qui est toujours assez belle avec ses paysages ligériens réguliers, et ce pont que j’aime bien.

J'aime 3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: