Male gaze / Female gaze

Temps de lecture : 2 minutes

J’ai encore été largement cueilli par Victoire Tuaillon dans ses deux derniers épisodes thématiques, l’un qui revient sur un sujet déjà communément abordé le male gaze, et l’autre plus nouveau sur l’émergence du female gaze (et son espoir pour le cinéma !!). Pourquoi ai-je été « cueilli » ? Parce que comme cela m’est déjà arrivé avec Victoire Tuaillon (que j’ai évoquée pour sa sublime interview fleuve de Virginie Despentes), j’ai pensé que le sujet n’allait pas forcément m’intéressé pour tenir toute l’émission. Mais j’avais bien largement tort, et j’ai tout suivi de A à Z avec un intérêt non dissimulé.

Aussi je vous conseille à mon tour d’écouter ces deux épisodes essentiels. D’abord pour comprendre justement ce male gaze qui est juste 90% de la production cinématographique de notre enfance à aujourd’hui. Et c’est vrai que c’est terrible parce que c’est devenu juste la manière dont on pense candidement qu’il est normal de filmer une femme ou des situations. Je crois que c’est quand on voit d’autres films, d’autres manières de filmer qu’on se rend vraiment compte de la différence, et du bonheur cinématographique que cela procure. (Je pense notamment à la manière dont Andrew Haigh filme les gars dans Weekend. Cela reste du male gaze, mais le « gay male gaze » est déjà so refreshing. ^^)

Et le plus intéressant c’est ce second épisode qui donne tout un tas de clefs et de références pour comprendre qu’un female gaze existe, et est en train de sérieusement émerger, notamment avec le dernier film de Céline Sciamma. Bref, allez donc écouter cela, c’est du très bon podcast. Avec Victoire Tuaillon c’est plus que du féminisme militant (à qui je n’ai pas grand chose à reprocher hein, mais parfois je me sens un peu largué et peu concerné, alors que ça ne devrait pas être le cas) dans le sens où elle a le chic pour avoir des propos à portée universelle. Elle s’exprime simplement mais avec énormément de finesse, d’humilité et d’intelligence. Je ne suis qu’admiration pour cette dame.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: