Les gens qu’on aime : #26 quelqu’un qui est mort et qui nous manque

Temps de lecture : 2 minutes

Dr. CaSo a lancé un défi : écrire un article par jour sur les gens qu’on aime. Et comme j’aime bien des gens, et que j’aime bien écrire, et que j’aime bien Dr. CaSo, je vais m’y coller.

J’ai la chance d’avoir mes deux parents encore en vie, et relativement en forme, mais j’ai perdu assez tôt mes grands-parents. J’ai eu malgré tout le bonheur de bien connaître ma grand-mère maternelle, jusqu’à mes 17 ans. Elle me manque d’autant plus depuis toutes ces années qui se sont écoulées. Ce sont donc surtout des souvenirs d’enfance et d’adolescence, et que de bons souvenirs. Elle était super cool et gentille ma grand-mère.

On allait chez elle tous les soirs après l’école, ma maman nous récupérait là après son boulot. J’avais donc l’habitude de faire mes devoirs en arrivant du collège, et en général elle me préparait une petite collation. Après je regardais la télé avec elle, en général ma mère arrivait en plein milieu de Santa Barbara, mais ma grand-mère me rencardait le lendemain sur ce que j’avais manqué (la culture avant tout hein). Le mardi soir, on dormait là, puisque le mercredi on n’allait pas à l’école et qu’elle nous gardait. Elle nous emmenait souvent au cinéma, et c’était à chaque fois une petite fête. Et le mardi soir, on regardait toujours la dernière séance avec le western. Le plus cool c’est quand elle nous préparait des frites dans ces cornets de papier pour les manger devant le film.

Le mercredi, on dessinait des trucs ensemble, elle m’a aussi appris à tricoter. On écoutait aussi des disques, et notamment ses 33 tours de Grande Musique qu’elle me faisait découvrir, surtout Fauré et Suppé. Et puis on discutait, j’aimais déjà bien parler, et on parlait de tout et de rien. Elle me racontait des épisodes de sa vie, comme le jour où elle était allée récupérer les décors en bois (il s’agissait de leurres installés par les allemands qui utilisaient l’endroit) qui cachait l’aérodrome de Cormeilles-en-Vexin juste après la guerre, pour se chauffer.

Elle représentait aussi le cocon familial par excellence, où on passait tous les Noëls en famille avec les cousins et les cousines. Le soir du Réveillon, la maison était pleine à craquer de monde et de plein de bonnes choses à manger. Elle faisait super bien à manger, et les souvenirs les plus prégnants je pense sont liés à la bouffe. Elle adorait faire plaisir en cuisinant, et on se régalait tous avec ses plats, souvent simples et rustiques, absolument délectables.

Heureusement son souvenir vit encore en nous de manière assez intense, et on en parle régulièrement avec mes parents ou mes cousines. Je sais qu’elle n’aurait pas moufté trois secondes (mais sans doute une et demi tout de même ^^ ) à propos de mon homosexualité, et qu’elle aurait adoré mon chérichou. On aurait pu encore faire tellement de choses ensemble. J’aurais adoré l’emmener avec moi en vacances, lui montrer mon appartement parisien, l’avoir à mon mariage et encore profiter de son sourire, sa gentillesse et son infinie tendresse.

Extrait d’une vidéo Super 8 de famille du printemps 1977
J'aime 1

6 Commentaires

  1. Quelle super grand-mère 🙂 Tu as eu de la chance de pouvoir passer du temps avec elle si régulièrement, nous on habitait en Suisse et mes grands-parents en France, donc on ne les voyais que rarement. C’est tellement précieux les grands-parents!

  2. PS. T’as raté un thème (quelqu’un qui aime les animaux), c’est exprès ou pas? Tu peux choisir un autre thème pour le remplacer ou le choisir plus tard (moi, j’ai réussi à me planter un jour aussi), c’est pas un problème, mais je viens juste de remarquer que tu m’as confusée avec les numéros :clindoeil:

  3. À la lecture de ton récit on sent le bonheur vécu à cette époque. :clindoeil:
    Je trouve très belle la complicité que l’on peut avoir avec ses grands-parents.
    Des moments de vie qui nous accompagnent ! :sourire:

Répondre à Matoo Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:mainbouche: 
:rire: 
:chut: 
:gene: 
:triste: 
:pleurs: 
:vomir: 
:grrr: 
:drapeau: 
:sourirechat: 
:huhuchat: 
:aheumchat: 
:horreur: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:croa: