Très à l’aise

Mais oui, de retour de Nantes, je me suis installé dans le canapé, et d’un seul coup c’était MOI LE CANAPÉ ! Sans aucun souci, l’une puis l’autre sont venues s’affaler sur moi en tout décomplexion. Et notez l’attitude revêche quand le mari leur dit qu’elles pourraient se mettre ailleurs. Hu hu hu.

J'aime 2

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:sourire: 
:clindoeil: 
:huhu: 
:bisou: 
:amitie: 
:mainbouche: 
:rire: 
:gene: 
:triste: 
:vomir: 
:huhuchat: 
:horreur: 
:chatlove: 
:coeur: 
:doigt: 
:merde: 
:ok: 
:narval: 
:mitochondrie: 
:croa: